Accueil

livres papier : à partir de 4 € environ


livres électronique : 2,99 €

Le Guide des amis des chats : CŒUR ET SANG



SAIGNEMENT URINAIRE :

La présence de sang dans les urines (hématurie) n'est pas normale.

Si vous constatez du sang, des points rouges, ou une coloration orangée dans les urines de votre chat, vous devez l'emmener chez un vétérinaire.

Causes :

¤ Infection urinaire

¤ Les calculs urinaires

¤ Ingestion de Warfarine (mort aux rats)

¤ Traumatisme aux reins ou à la vessie

¤ Des tumeurs bénignes dans le vessie.

Polypes et d'autres croissances bénignes comme les léiomyome peuvent être enlevés par chirurgie et ne reviennent pas en général.

Soins :

Voir le chapitre "Le système urinaire".

SAIGNEMENT D'UNE BLESSURE :

Nettoyez la plaie à l'eau d'hamamélis ou l'eau salée 1 : 10

Ensuite, si il continue de saigner beaucoup, stoppez l'écoulement en appuyant doucement sur la plaie avec quelque chose qui n'est pas absorbante ; utilisez de la gaze ou du coton trempé d'eau salée (jamais à sec).

Si le saignement coule plus que quelques gouttes, conduisez le chat à une clinique vétérinaire.

N'enlevez pas le premier pansement car la coagulation en serait interrompue et l'hémorragie recommencerait comme au départ.

Les chats n'ont pas beaucoup de sang pour en perdre.

Allez à une clinique vétérinaire pour investigation et suture des tissus.

N'utilisez pas de désinfectant, car ils sont toxiques pour les chats et de plus ils ralentissent l'activité cellulaire de réparation dans les tissus.

PRESENCE D'UN CORPS ETRANGER :

S'il y a un corps étranger dans des tissus profonds, ne l'enlevez pas, et ne touchez pas du tout à la partie qui dépasse.

Emmenez le chat en urgence à la clinique vétérinaire.

SANG DANS LES CROTTES :

Causes :

Inflammation des glandes lymphatiques avec infection des Chlamydias.

Soins :

Plantes (en teinture-mère dans du lait ou Miamor "crème") de Galium aparine et Salvia miltiorrhiza, et voir la rubrique "Chlamydias" (au chapitre "Le système respiratoire".

DU SANG DANS LE VOMI, LES CRACHATS DU NEZ :

Cause :

Les dégradations cellulaires sont dû à une déshydratation chronique qui cause une acidification qui érode la couche protectrice des murs internes des organes, causant ainsi de microscopiques saignements de leurs surfaces.

Soins :

# Aidez le chat à se réhydrater suffisamment et ne donnez plus de croquettes sèches car les chats ne différencient pas toujours la soif de la faim.

# Voir aussi les chapitres "Le système digestif" et "Le système respiratoire".

HYPERTENSION :

Symptômes :

"Hypertension" est un nom inapproprié car on a besoin de une tension différent selon la situation et ce qu'on s'apprête à faire.

Connaître la tension du corps à un endroit ne dit rien sur la tension d'un autre endroit comme dans la tête ou un vaisseau ou organe.

Forcer une baisse de tension générale peut faire mourir d’insuffisance rénale.

Causes :

"L'hypertension" n'est pas un problème mais c'est un solution que le corps a pour compenser une défaillance, comme par exemple une insuffisance rénale. L'insuffisance rénale est due aux stress émotionnels ou physiques (exemple, avoir froid) ou aux déficiences alimentaires.

L'hypertension est un symptôme que l'on retrouve dans le diabète, ou l'hyperthyroïdie qui sont dues aux détraqueurs du système endocrinien.

Exemples, les médicaments artificiels (même des résidus de ces pharmaceutiques dans la chaîne alimentaire et l'eau du robinet), les traces de plastique dans la nourriture emballée et les bouteilles en plastique, surtout si elle a été chauffée dans un micro-ondes au contact du plastique, le contact avec des traces de produits modernes d'entretien ou d’hygiène (car 60 % de tout liquide appliqué sur la peau entre dans la circulation sanguine dans les cinq minutes).

L'hypertension à l'occasion d'un stress est normale et nécessaire (exemple, lors d'une colère, une peur, un moment gênant, un effort physique) mais si un stress est constant nuit et jour, il va abîmer les reins et les yeux.

Soins :

Ne touchez jamais aux médicaments industriels contre l'hypertension car c'est les pires des détraqueurs endocriniens, conduisant à des états diabétiques, cancéreux, d'hyperthyroïdie et d'insuffisance rénale et cardiaque.

Si on force la tension plus bas avec les "médicaments" il y a un effet domino de destruction de la vitalité, car le corps tente de corriger cette l'incalculable connerie puis il mettre en faillite les systèmes non vitales (la sexualité n'est qu'un souvenir, les capacités intellectuels oubliés, pertes définitive des cheveux, peau sèche, cumulation de graisses profondes dans la ventre, insomnies, rages de colère irraisonnables, démotivation, essoufflement et puis pires, ....... puis coma ou mort subite d’arrêt cardiaque, plus fréquent chez les personnes sur hypotenseurs que chez les hypertendues.)

Un remède pour régulariser une tension artérielle trop élevée est le jus de céleri (que l'on fait dans un mixer ou un extracteur).

Les plus puissant remèdes hypotenseurs (il suffit de choisir un, ou de varier) sont Feuilles d'olivier, Pourpier, CoQ10, vitamines D3 et K2, Charbon-activé, (pour les humains j'ajouterais Aubépine et l'ail).

Elles ne forcent pas mais aident le corps pour qu'il baisse lui même sa tension.

Elles sont la nutrition qui manque au corps, et sont sans aucun effet secondaire néfaste.

Voir la rubrique "Stress" sous "Neutraliser les causes" au chapitre "Constituer un traitement complet", les rubriques "Hyperthyroïdie" et "Diabète" au chapitre "Le système endocrinien", et le chapitre "Nutrition".

INSUFFISANCE CARDIAQUE / MYOCARDITIS / PERICARDITIS :

Symptômes :

¤ Essoufflement, léthargie, impression de désorientation, cesser de marcher en cours de route, n'avance plus.

La stase en amont du cœur gauche génère un œdème pulmonaire, d'où l'essoufflement.

¤ Un chat qui se plaque au sol sans aplatir les oreilles mais qui semble s'obstiner à ne pas avancer, se fige sur place ou s'arrête en cours de route, souffre de douleurs à la poitrine (son cœur le serre).

Lorsque l'insuffisance cardiaque progresse, la fatigue à l'effort devient plus marquée.

¤ Si l'insuffisance concerne le côté droit du cœur, elle se manifeste surtout par un épanchement abdominal ou peut-être thoracique.

Ce type d’insuffisance est occasionné par l'usage de médicaments hypotenseurs.

¤ Lorsque le système de coagulation du sang est activé (lors de bleus ou de saignements), la stase pré-existante peut former une embolie (un caillot à partir duquel un morceau peut se détacher, voyager dans la circulation puis se loger dans une artère, la bouchant).

Un caillot d'embolie peut se coincer au niveau de l'alimentation sanguine des jambes et c'est la perte soudaine de l'utilisation des jambes et de la queue, celles-ci deviennent froides, dures et douloureuses.

J'ai vue chez deux personnes que ce problème peut se résoudre avec le repos au chaud, avec des plantes anti-inflammatoires.

Voir la rubrique "Inflammation" au chapitre "La consultation".

Causes :

¤ La déshydratation cause des spasmes.

¤ Le déséquilibre d'électrolytes (mal-bouffe, diarrhée) aurait peut-être affecté le cœur.

¤ Les infections dentaires exsudent de toxines dans le sang.

¤ Les médicaments synthétiques qui font artificiellement baisser la tension affaiblissent le cœur, le brident, et occasionnent la mort par insuffisance ou arrêt cardiaque.

¤ Certains chats ont un besoin particulièrement élevé de Taurine. Chez de tels individus, les douleurs cardiaques surgissent au moindre déplacement et une frilosité extrême ne pouvant pas se chauffer.

¤ Il se peut que vous utilisiez un produit neurotoxique, par exemple, un produit anti-puce, anti-moustique, anti-mouche, nettoyant de moquette, parfum d'ambiance, agent de polissage, des lingettes à poussière, ou un autre produit ménager synthétique.

¤ Les vers du cœur dans les régions à moustiques infectés, par exemple, le sud-est de la France.

¤ La chimiothérapie qui est du poison, rien d'autre, détruit toute forme de vie.

La chimiothérapie endommage le corps sans discrimination entre cellules cancéreuses ou saines. Elle abîme tout, y compris le cœur.

¤ Toute infection existante, en profite de la manque de force vitale. Voir Bartonnella (et al., car les microbes ne voyagent pas seules, mais on s'en moque car les plantes qui tuent les microbes parasitiques sont à large spectre).

Soins :

# Eleuthérococcus en teinture-mère et Taurine en gouttes sur la nourriture.

Si le chat a les poignets "cassées", abaissées, ou est passif, surtout faites l'effort de donner Eleuthérococcus.

# Dr. Sinatra a fait une expérience à propos des variations de vitesse des battements du cœur (HRV).

En général, les personnes qui ont peu de variation dans la vitesse de leur cœur sont d'avantage disposées aux soucis cardiovasculaire.

Le déchargement de l'électricité statique vers la terre pendant 40 minutes améliore la capacité du cœur à varier sa vitesse, et les mesures de tension ont descendu pour tous les participants de l'expérience.

De plus, ils avaient tous une diminution de la viscosité du sang.

Avec une pratique journalière de se décharger vers la terre (rester au contact du sol pendant 40 minutes), il y a une diminution des symptômes de la ménopause et arthritique, et une amélioration durable du sommeil et de la performance physique.

Dr. Sinatra est un cardiologue certifié de la FACC avec 30 années d’expérience de pratique médicale.

# Le sel est très efficace pour stabiliser les battements irréguliers du cœur (accompagné d'une consommation suffisante d'eau) et, contrairement aux idées reçues, le sel n'occasionne pas une élévation de la tension artérielle.

Un ou deux verres d'eau avec un peu de sel, calme immédiatement et efficacement le cœur qui « tape ».

Avec cette technique, la tension baisse progressivement.

# N'utilisez jamais de médicament synthétique contre l’hypertension car ils dérégulent encore plus le système endocrinien.

Les plantes hypotensives (celles qui font baisser la tension) sont efficaces, car elles régularisent les chemins qui mènent le corps à monter sa tension.

Elle permettent au corps de descendre la tension sans danger.

Les médicaments artificiels sont dangereux car ils forcent le corps sans corriger ce qui a amené le corps à avoir besoin de monter sa tension.

Quelques plantes et autres produits naturelles hypotensives sont Feuilles d’olivier, Charbon-activé, Aubépine, Pourpier, CoQ10, vitamines D3 et K2.

L'Aubépine (plus pour les humains que pour les chats) est vasodilatateur et hypotenseur (si besoin est, car nutritive pour le cœur, elle l'aide à se régulariser quelque soit le sens dont il a besoin).

Elle améliore la circulation dans les reins, de ce fait le corps n'a pas besoin d'une tension élevée et le corps la descends tout seul.

D'autre plantes nutritives qui aident à rétablir un cœur affaiblis, sont Astragalus (A. membranaceus ou A. mongolicus), Polygonum cuspidatum, Curcuma.

# Si il y a de l'infection, les toxines produites vont affecter le cœur si elles entrent dans la circulation sanguine.

Où que se loge une infection, que ce soit au nez, aux yeux, dans l’intestin, la bouche, les oreilles, une blessure, un abcès ou une articulation abîmée, donnez au moins une des plantes suivantes : tisane ou teinture-mère de Bala (Sida cordifolia, Sida acuta ou Sida rhombifolia), Zuccagnia punctata, Alchornea cordifolia, ou teinture-mère de la plante fraîche de Bidens pilosa.

Voir selon le cas "Abcès dentaire", les chapitres "Oreilles", "Ventre et le système digestif", "Yeux", "Le système respiratoire".

# Veillez à la très bonne qualité des protéines, glucides et lipides afin de faciliter la digestion et le métabolisme.

Voir le chapitre "Nutrition".

# Taurine et L-carnitine.

La viande crue et les abats crus sont les meilleures sources de Taurine et de L-carnitine.

Donnez du foie de poulet cru ou du cœur cru, autant que le chat en veut (dans la limite de 100 g par jour, pour qu'il puisse tout bien digérer !).

# Le potassium est diurétique et déjà contenu dans toutes les plantes, les tisanes et les céréales complètes.

N'utilisez pas des compléments de potassium car ils sont artificiels et n'aident pas le corps, ils ajoute au charge des choses à éliminer, et ont des effets néfastes.

Les médicaments diurétiques vident le chat de son potassium, créant un déséquilibre qui le vide de son énergie.

Voir les chapitres "Produits ménagers" et "Nutrition", la rubrique "Hyperthyroïdie" au chapitre "Le système endocrinien", et la rubrique "Dentition" au chapitre "La bouche et la dentition".

JAUNISSE :

Causes et symptômes :

La jaunisse est un symptôme soit de destruction anormale des globules rouges dans le spleen et le foie, en raison d'une infection comme Bartonella ou Leptospirose, ou d'un engourdissement du fonctionnement du foie lorsqu'il est englué par les graisses de fonte du fait d'une perte de poids trop rapide (lors d'une infection incontrôlée, d'une anorexie ou d'avoir trop peur ou trop froid pour manger).

La jaunisse est une accumulation de bilirubine dans le sang et les tissus, qui est caustique et normalement éliminée constamment pour éviter une accumulation.

La bilirubine est libérée lorsque les globules rouges (au terme de leur vie), sont détruits par la rate (spleen), le foie et la moelle épinière, mais normalement c'est un petit pourcentage chaque jour des globules rouges qui sont détruites.

La destruction des globules rouges est accélérée anormalement lors d'une infection comme par des Leptospires ou Bartonella microbes qui sont attirés par le sang et se transportent dans les insectes suceurs de sang.

Lors de cette destruction en masse, la bilirubine (déchet de cette destruction) apparaît partout dans les voies sanguines.

Le foie filtre et jette dans la bile qui est déversée dans l’intestin pour être éliminée dans les excréments, mais le foie peut devenir surmené.

Pré-hépatique :

La destruction anormale de globules rouges à l’intérieur du corps de l’animal provoque la libération d’une très grande quantité de bilirubine et entraîne une anémie grave.

Une infection comme un coronavirus de "PIF", Leptospire, Bartonella, ou Chlamydia, peut le provoquer.

Post-hépatique :

Une obstruction des voies biliaires en dehors du foie provoque une stase biliaire et des symptômes similaires.

C'est possible qu'une intervention le soulage si il y a un "caillou" biliaire formé de sels calcifiés qui obstrue la sortie de la vésicule biliaire.

Hépatique :

Un mauvais fonctionnement du foie ou un problème avec les petits canaux servant à transporter la bile provoque une accumulation de bile.

Une intoxication ou la lipidose hépatique qui survient lorsqu'un chat obèse cesse de s'alimenter fait apparaître les symptômes d'encéphalose hépatique (regard vide, salivation, anorexie).

La rapidité et la précision du diagnostique feront toute la différence dans le pronostique de guérison et le choix du traitement.

Notez à quel moment il a commencé à être malade, quels autres symptômes ont précédés, afin de savoir si ils s'agit d'une destruction anormale de globules rouges (phase aiguë d'une infection) ou d'un blocage de canaux biliaires.

Notez les changements récents (exemples, dans ses amis, dans le temps qu'il fait si il a été dehors, dans son alimentation ou dans son environnement).

Soins :

# La jaunisse est à traiter avec des plantes anti-inflammatoires car elles n'abîment pas le système-immunitaire ni les reins comme fond les médicaments artificiels.

Les plantes corrigent en détail la dérèglement du système-immunitaire par les microbes parasitiques et calme l’invasion et la destruction massive des globules rouges infectées, ainsi les plantes font gagner du temps pour que les globules rouges aillent le temps d'amener de l’oxygène, et pour que le foie commence à rattraper le travail d'élimination des résidus jaunes des globules déjà lysés.

La plante Bala (Sida cordifolia, Sida acuta ou Sida rhombifolia) protège les globules rouges et elle est antibiotique, anti-inflammatoire. Prenez plusieurs car elles se renforcent et se complètent, je préfère Corydalis longipes, Houttuynia cordata, Bidens pilosa, Isatis (sinon, utilisez Gingembre extrait selon recette à la rubrique "Soins de chat malade"), Kudzu racine (poudre ou teinture-mère).

Aidez la survie des fonctions hépatiques et rénales par l'hydratation.

Vérifiez qu'il boit 50ml d'eau par kilo par jour, l'aider si vous pouvez, sinon faites-le perfuser dans une clinique vétérinaire consciencieuse.

Donnez aussi des liquides nutritifs (comme lait "lactose-réduite").

Ajoutez les plantes suivantes, elles sont toutes nutritives et calmantes, achetez-les en poudre : Lomatium dissectum (anti-spasmodique), Rehmannia (aide les reins à garder l'hydratation) et Astragalus (anti-inflammatoire, anti-virale).

Si vous voulez plus de plantes anti-inflammatoires, il y aussi Agropyrum repens racines (en tisane), Radix paeoniae rubra, Réglisse, Scutellaria biacalensis, Ailanthus altissima, Magnolia (écorce), Lonicera japonica, Isatis, Ficus pumila, Kalanchoe gracilis, Harpagophytum, Ledebouriella divaricata, Bupleurum kaoi, Forsythia suspensa, chou (quelques cuillères du jus frais), ou le macérât glycériné de Ribes nigrum bourgeons.

# Voir le chapitre "La Consultation".

# Donnez du charbon-activé pour absorber les toxines et microbes déjà éjectées dans le tube digestif, sans quoi, leurs corps morts et les toxines qu'ils ont créés submergeront les capacités de détoxification des reins et du foie, et les abîmeront.

Donnez à la pipette 1 cuillère à café de charbon-activé (vendu dans les magasins diététiques) mélangée à 2 cuillères à soupe d'eau, toutes les 2 heures, jusqu'à ce que la crise passe.

Ensuite donnez une pincée d'argile verte dans un peu d'eau (jusqu'à texture de crème) une fois par jour sauf s'il y constipation. (Dans ce cas changez pour Phosphalugel ou Charbon-activé.)

# Il est aussi nécessaire de veiller à l'hydratation. Si le chat n'accepte pas l'eau par pipette dans la bouche et ne boit pas souvent, il faut réhydrater par perfusion ou par voie anale.

Donnez aussi un liquide nutritif (comme Sofcanis Felin Senior, ou Miamor crème cat snack dilué dans un même volume d'eau).

# Gardez le chat dans un endroit chauffé, sans courant d'air.

# Il est primordial que le chat s'alimente dans les trois jours maximum (y compris le temps déjà écoulé depuis son dernier repas) pour éviter une lipidose hépatique.

Le traitement de fond vient s'ajouter au traitement d'urgence au fur et à mesure que vous trouvez les suivants :

# Compléments nutritionnels pour le foie (Zentonil et Rossovet), Denosyl SD4 90 mg (fortifiant pour le foie), et pâtée nutritives comme Miamor crème cat snack, puis des nourritures de meilleure qualité comme Lily's kitchen barquettes ou Mac's ou Miamor pochettes : mettez-en un peu sur la babine, il léchera et en mangera même si peu au début.

# Ou, les pots pour bébé bio car ils sont une bonne nourriture pour les malades du foie et sont souvent mieux acceptés que des boites vétérinaires car ils sont de meilleure qualité.

# Même si sa nourriture préférée est des crevettes (!), donnez-lui en, pourvu qu'il mange !

# Le produit "Reglan" peut aider, c'est à donner 30 minutes avant un repas,

# Soyez patient pendant les séances de "gavage". Servez-vous de petites seringues (sans aiguille) de 2.5 ml (ou cc) pour tirez la nourriture semi-liquide et l'administrez goutte par goutte.

Visez le côté de l'intérieur de sa gueule pour qu’il ne s’étouffe pas.

Si vous n'en gaspillez pas (pas facile), ce serait 12ml toutes les 4 heures, données en 3 seringues prenant chacun environ 20 minutes à administrer).

Témoignage :

« Charlot, après près d’un mois de traitement intensif, a recommencé à manger et à boire tout seul.

Sa joie de vivre est revenue, la jaunisse disparaît tranquillement.

Les reins qui ont dû évacuer beaucoup de bilburine (très urticant) se sont beaucoup abîmés.

La faiblesse rénale est donc une suite quasi logique... le pépère tiens toujours le coup mais doit éviter les excès et les pertes de poids. »

Voir "Bartonella", "Anémie", et les rubriques "Leptospirose", "Entérite", "Nausée", et "Lipidose hépatique" au chapitre "Ventre et le système digestif".

BARTONELLA, BORRELIA et al. :

Symptômes et Causes :

Habiter la planète Terre. Ces microbes parasitiques sont partout dans notre environnement, les proies, les acariens, jusqu'à dans la salive des humains, personne ne s'en échappe !

Les symptômes sont nombreux et varient d'une individu à un autre, ils se regroupent sous le nom "Maladie de Lyme" chez les humains.

Il ne s'agit jamais d'un agent infectieux unique, il n'arrive pas seul mais accompagné d'un grand nombre de co-infections.

Les symptômes présentes chez un individu sont due à ses point faibles et la réaction de son corps, donc particulier à chacun.

Les toxines (vaccins, produits ménagers, fumé), le stress émotionnel et les déficiences nutritionnels facilite l'entrée des microbes dans les cellules, car elles compromettent le fonctionnement du système-immunitaire et l'intégrité des parois des cellules.

La Bartonella (Mycoplasma haemofelis), est une parasite bactérienne, transmise par divers moyens y compris les morsures d’insectes.

On voir des symptômes comme stomatites ou gingivites chroniques, parfois la conjonctivite, l'anémie et la jaunisse.

Les symptômes peuvent faire penser à une réaction auto-immune.

L'anémie hémolytique est un type d'anémie où le corps détruit ses propres globules rouges parce qu'elles prennent une apparence inhabituelle à cause de la bactérie.

Tachypnea (respiration rapide), gencives et membranes pâle (ou jaunâtre), frilosité, fatigue, dépression, tachycardie (battements du cœur accélérés), perte d'appétit, foie gros et rate grosse donnant un ventre gros et fragile, faiblesse (soudaine ou progressive), pâleur ou jaunisse de la peau, douleur corporelle généralisée.

Parfois les Chlamydias trouvent qu'il y fait bon vivre et on présente alors des rejets naseaux copieux.

Les symptômes sont plus graves chez les chats de moins de quatre ans ou de mauvaise santé, surtout ceux qui ont eu du stress, de la malbouffe, des drogues pharmaceutiques (médicaments synthétiques, tel les antibiotiques).

La majorité des chats sont légèrement malades, tandis que certaines sont sévèrement malades et peuvent mourir, la différence est dans l'individu, son âge, son vécu, sa flore intestinale.

Le test censé détecter la présence de ces bactéries n'est pas fiable.

Comme pour tout pathogène, on peut être infecté sans en souffrir et sans transmettre aux autres, car ils ont déjà les agents infectieux, mais réagissent différemment.

Ces microbes chez la majorité des personnes occasionnent une inflammation passagère des glandes lymphatiques.

Soins :

# Dès que vous vous rendez compte que le chat en a des symptômes, donnez Charbon-activé (dans l'eau, par pipette), deux fois par jour en attendant de se procureur une des plantes ci-dessous au plus vite.

# Voir la rubrique "Anémie hémiolytique" ci-après.

# Si jamais le chat a eu des antibiotiques, ne hésité plus à lui faire un cours de probiotiques (flore symbiotique) dans Sofcanis Felin Senior ou Miamor crème cat snack (à donner dans un bol ou par pipette) éloigné d'au moins deux heures des prises de charbon.

# Les plantes à utiliser (achetez en teinture-mère dans une pharmacie ou en magasin bio) :

Isatis, Alchornea cordifolia, Corydalis longipes, Scutellaria baicalensis, Unicaria rhynchophylla, Bala (Sida cordifolia, Sida acuta ou Sida rhombifolia).

Le traitement occasionne la disparition du microbe des globules rouges et améliore l'état du patient, mais il faut améliorer les résistances des parois des cellules du corps, car si les causes d'affaiblissement persistent les symptômes peuvent resurgir.

Le corps peut la combattre si il est en bonne santé et heureux, mais lorsqu'il y a déjà une autre infection chronique comme un chlamydia, le chat risquent de basculer en "phase aiguë" avec jaunisse et anémie.

Alors, ne le laissez pas sans le soutien des plantes antibiotique et anti-inflammatoire, qui n'abîment pas le système-immunitaire comme font les antibiotiques et anti-inflammatoires artificiels.

Rendez vos chats plus forts contre les microbes pathophiles, en leur offrant une bonne nutrition avec des plantes qui renforcent les résistances du corps.

Les médecins allopathiques pensent à "Tuer tous les microbes" au lieu de penser à protéger les cellules (d'invasion et de toxines) et la nutrition (du corps et des émotions) pour réactiver les défenses internes, le système-immunitaire.

Tuer les microbes n'aide pas la rétablissement après une infection, ni d'aucun condition chronique, les symptômes persistent.

L'usage d'antibiotiques occasionne un multitude de soucis de santé car ils détruisent les microbes bénéfiques, la flore intestinale qui est une partie essentielle du système-immunitaire et de la digestion.

Voir "Anémie hémolytique", "Leptospirose" (au chapitre "Ventre et le système digestif").

ANÉMIE HEMOLYTIQUE :

Symptômes :

Perte du souffle, apathie, bords des yeux et tissus buccaux pâles.

Des réactions auto-immunes contre ses globules rouges causent une anémie grave et soudaine.

La production de nouveaux globules ne peut pas tenir la cadence de la destruction.

Les vétérinaires donnent de la cortisone, qui détruit les reins, puis ils disent que l'animal a succombé à une "maladie" malgré un traitement "correct" ("correct" dans quel sens, quel but alors ?).

Les vétérinaire n'ont rien d'utile à offrir contre ces types de bactéries.

Causes :

L'une des suivantes :

¤ Empoisonnement.

¤ Dans un corps fragilisé par la malnutrition, le froid ou la détresse émotionnelle, les parois des cellules du corps s'affaiblissent et peuvent devenir infectées.

Les globules rouges seront infectés par des microbes haemophilus qui peuvent occasionner une anémie hémolytique (les globules rouges sont visés par les cellules du système-immunitaire).

Exemples de microbes haemophilus sont Bartonella, Leptospirose, divers virus d'entre les d'Influenzas, comme la Peste bubonique et Leucémie, et les bactéries comme les Mycoplasmes.

¤ Endommagement des reins, soit par la toxicité des médicaments artificiels (comme les anti-inflammatoires, les vaccins) ou un traumatisme émotionnel, une malnutrition (des endotoxines accumulent quand le système-immunitaire s’affaiblit).

¤ Les vaccins occasionnent des dysfonctionnements des organes vitaux et du système-immunitaire provoquant une réaction auto-immune contre les cellules sanguines.

¤ D'autres médicaments artificiels qui occasionnent des réactions auto-immunes contre les globules rouges incluent Propylthiouracil ou Methimazole, Tapazole.

¤ Une réaction à des toxines dans l'environnement du chat (produits ménagers).

¤ Le lipidose hépatique, suite à un jeun de trois jours chez les individus susceptibles du fait d'un surpoids ou d'un historique médicamenteux.

Voir "Lipidose hépatique" au chapitre "Le ventre et le système digestif".

¤ Le raticide déclenche des hémorragies internes et fait saigner jusqu'à la mort, à moins que vous n'agissiez immédiatement en allant chez le vétérinaire pour une piqûre de vitamine K (et des comprimés à donner par voie orale 5 jours de suite) et fournissez une nourriture grasse pour aider l'assimilation de la vitamine.

L'empoisonnement au raticide se détecte par un pâleur avec points rouges sur les gencives.

¤ Les médicaments artificiels (exemples communs, anti-inflammatoires et antibiotiques) et les radios peuvent causer des anémies très graves par endommagement de la moelle osseuse, les reins, le foie et le cœur.

¤ Une perte du sang dans les urines est dû à une irritation de la vessie, à cause d'un traumatisme physique ou de l'urine trop acide qui peut détruire la surface protectrice des parois internes, les faisant saigner (occasionnée par une déshydratation, le stress ou le froid).

La déshydratation provoque la formation de cristaux dans l'urine trop concentrée et ces cristaux font saigner la vessie.

¤ De grosses pertes de sang causées par les vers intestinaux peuvent mener à une anémie, mais seulement si c'est un chaton mal-nourrit ou un adulte très maigre avec un gros ventre.

Voir la rubrique "Vers" (au chapitre "Le ventre et le système digestif").

¤ Les chatons, en raison de leur petite taille, peuvent devenir anémiques si ils ont beaucoup de puces, mais il ne faut jamais traiter un chaton contre les puces avec des produits anti-puce !

Voir la rubrique "Puces" au chapitre "La peau et les poils".

Soins :

# L'anémie auto-immune se solde généralement en quelques jours par la mort, mais les plantes suivantes en teinture-mère peuvent sauver la vie du chat si vous en donnez plusieurs simultanément, (autant d'entre celles que vous pouvez obtenir).

Demandez-les dans une pharmacie et commandez-les sur internet en parallèle pour en avoir au plus vite :

Réglisse, Bala (Sida cordifolia, Sida acuta ou Sida rhombifolia), Bupleurum kaoi, Isatis, Alchornea cordifolia, et Bidens pilosa.

En dehors d'une obligation (calculs urinaires, occlusion intestinale ou os fracturé), évitez les radios.

Refusez les anti-inflammatoires car les accepter est comme jouer à la “roulette-russe”.

Commandez plusieurs des plantes anti-inflammatoire :

Ribes nigrum bourgeons en macération glycériné (gemma-thérapie), Réglisse, Scutellaria biacalensis, racine de Kudzu (Pueraria), Polygonum cuspidatum, Ailanthus altissima, Magnolia (écorce), Lonicera japonica, Isatis, Ficus pumila, Kalanchoe gracilis, Harpagophytum, Ledebouriella divaricata, Bupleurum kaoi, Forsythia suspensa, Bidens pilosa, Corydalis longipes, Bala (Sida cordifolia, Sida acuta ou Sida rhombifolia), Ribes nigrum bourgeons, Agropyron repens racines, jus de chou.

Toujours avoir au moins de la teinture-mère de Réglisse (à ne pas utilise seule, ni plus d'un mois d'un filé) et de la racine de Kudzu en poudre à la maison et renseignez-vous pour savoir où vous pouvez commander les autres plantes anti-inflammatoire.

# Si vous observez une anémie chez un chat durant un nouveau traitement vétérinaire, il n'y a rien d'étonnant, ne donnez plus le médicament artificiels, signalez au vétérinaire l'anémie causée, car il a l'obligation professionnelle d'envoyer cette information à l'Ordre des vétérinaires (demandez-lui de le faire).

# Si le vétérinaire suggère une transfusion, l'administration d'Oxyglobin® apporterait une capacité à provisionner de l'oxygène dans le sang sans faire une transfusion, (plus lourd de conséquences).

LEUCOSE, LEUCÉMIE :

Tester positive = immunité naturelle 

Certains chats se débarrassent du virus et développent des défenses immunitaires contre ce virus.

Leurs tests reviennent "positifs", car ils ont des anticorps contre ce virus.

Ils ne sont pas source de contagion et ils ne sont pas malades, alors les tests sont pires qu'inutiles !

Une petite partie des chats qui testent "positifs" sont temporairement des "porteurs sains" le temps que leur corps élimine toute cellule infectée, mais ils ne sont pas non plus un danger pour les autres et ils peuvent vivre aussi longtemps et heureux que les chats jamais infectés, à condition de rester dans un environnement calme et familier, sans stress.

Les vaccins sont pires qu'inutile :

Il est déconseillé par les vétérinaires, de laisser les chats vaccinés au contact de chats qui pourraient être infectieux, car ils affirment, « aucun vaccin ne garantit l'immunité », et être vacciné rends vulnérable.

Effectivement les vaccins abîme le système-immunitaire.

Donc, au mieux, les vaccins ne servent à rien.

En fait c'est bien pire, ils intoxiquent le corps, détraquent les communications internes, affaiblissent les résistances des cellules et empoisonnent les organes vitaux, en plus d'endommager le système-immunitaire.

Ce qui fait qu'ils occasionnent des symptômes pires que les « maladies » qu'ils sont censés prévenir.

Les chats vaccinés, même avant leur première sortie dehors, présentent parfois déjà les symptômes pathologiques contre lesquels ils ont été vaccinés !

Les vaccins n'immunisent point, ils ne font qu'abîmer, dérégler, détraquer, et stresser.

Si, malgré l'inutilité, le nullité, et les dangers des vaccins, vous voulez faire vacciner concernant ce virus, faites vérifier d'abord que vos chats ne sont pas déjà porteurs d'anticorps (immunité) contre ce virus.

Ce qui sont déjà positifs auront l’immunité naturel établit.

Protection :

Le virus se propage par la transmission de liquide corporel (salive, sang, etc.) d'un chat à un autre.

Vos chats peuvent l'attraper lors d'un combat sanglant, ou d'un accouplement.

Ainsi la meilleure protection est de faire stériliser.

Symptômes :

Souvent malades, anémie, peut-être, ou peut-être aucun symptôme du tout !

Les chats qui respirent par la bouche, les anémiques (regardez les gencives), ou ceux qui souffrent d'un rhume chronique, sont peut-être infectés par le virus de la leucémie féline (leucose) ou le virus de l'immunodéficience féline (FIV), mais ces symptômes chroniques peuvent avoir d'autres origines.

Soins :

# Une solution sûre est de garder vos chats à l'intérieur ou de clôturer votre jardin.

# Surtout faites les stériliser pour qu'ils ne vagabondent pas et ne se bagarrent pas.

# Nourrissez-les aussi bien que possible, voir chapitre "Nutrition" de ce livre.

# Vous pouvez utiliser le mélange suivant pour masser doucement aux plis des pattes du chat, 3 ou 4 minutes, une ou deux fois par jour, cinq jours de suite.

Diluez une goutte d'huile essentielle de Palmarosa ou Romarin et deux gouttes de Manuka dans deux cuillères à soupe d'huile d'olive ; fermez le flacon, secouez-le.

# Un des composants de l'Aloe vera, l'acemannan, aide le corps à produire de l'interféron qui est un des armes du système-immunitaire contre les virus.

# Teinture-mère de la plante fraîche Houttuynia cordata et les plantes mentionnées dans la rubrique "Entérite" au chapitre "Le ventre et le système digestif", aussi à la rubrique "Influenza" au chapitre "Le nez et le système respiratoire", et à la rubrique "Soins du chat malade" au chapitre "Constituer un traitement complet".

FIV :

Les chats vaccinés testent positif pour FIV !

Aussi, les chats naturellement immunisés testent positif pour FIV !

Ils ont la vraie immunité qui ne s'obtient que naturellement.

Les chats qui testent positifs vivent aussi longtemps que les autres.

Ces chats ne posent aucun danger pour l'homme, ni pour leurs congénères.

Les chats positifs ou négatives vivent heureux si ils sont stérilisés et nourris et se sentent aimés (se sente en sécurité, ne vivent pas dans le peur).

Le FIV est transmit durant les bagarres entre mâles entiers, puis, des mâles entiers aux femelles et des femelles aux chatons pendant la grossesse.

Alors n'attendez pas pour protéger vos chats véritablement par la stérilisation, et une nourriture saine.

C'est une gaspillage de ressources que de faire tester les chats, car les résultats ne sont pas fiables, les résultats positifs sont FAUX positifs, car les testes détecte la présence d'anti-corps !

Et vous savez ce que c'est un anti-corps ?

Oui, c'est la parfaite réponse du corps pour éliminer le FIV et rester en bonne santé même si le virus rentre en lui, car il a des anti-corps déjà prêtes à l'attaque pour défendre les cellules du son corps.

Utiliser de l'argent pour les tests de FIV réduit le nombre de stérilisations financièrement possible, et donc multiplie le nombre de chats infectés !!!

Nous avons trouvé que, pour être efficace contre ces virus, il faut stériliser le plus grand nombre de chats possible, au lieu de gaspiller des ressources sur des tests Fiv / Leucose.

Ce tableau le montre clairement trois scénarios (démarches) :

Stérilisation et Fiv
Démarches --> Aucune démarche. Nombres de chats : Stérilisés, testés, enlever les chats qui testent positif. Nombres de chats : Stériliser et rendre sur place. Nombres de chats :
chats stérilisés 0 820 1500
chats non stérilisés 1500 680 0
chats femelles non stérilisées 750 340 0
chats testés positifs et enlevés 0 82 0
chats "positifs" restants 150 68 150 *
chatons nés durant l'année suivante 9000 4080 0
chatons qui seront "positifs" ** 6750 3060 0
Total chats positifs au bout de la première année. 6900 3128 150



* Basé sur le fait que, dans la colonie typique, 10 % des chats sont "positifs".

** 75 % des chatons nés de femelles "positives", sont "positifs".



Histoires de deux chats "FIV positifs" :

Casper, roux de sept ans avait été trouvé infesté de puces, poux et vers intestinaux après que ses propriétaires l'aient abandonné en déménageant sans lui.

Il a été testé avant d'aller dans un foyer félin.

Il testait positif mais son état général s'améliorait grâce à le bon acceuil d'un Placeur, mais personne ne l'a adopté.

Dès que son état l'a permis, il a été stérilisé, puis on l'a fait paraître dans un journal régional.

Plusieurs personnes ont proposé de l'adopter et il est aujourd'hui dans une famille qui l'aime.

Henri, un gentil roux, venait manger le soir chez un Placeur.

Alors, ce dernier a publié une photo de Henri sur son site Internet.

Quelqu'un l'a trouvé irrésistible et nous avons fait la visite pré-adoptive dans une belle maison neuve pleine de jolis meubles.

Dans la maison le couple avait tout prévu pour Henri : ils avaient même fait clôturer leur jardin et acheté un Chalet-chat au cas où cela aurait été sa préférence de dormir dans sa propre maison à part.

Ils l'ont fait tester et le résultat était positif.

Mais ce couple l'aimait. Alors ils ont cherché sur Internet pour tout apprendre sur cette « maladie », puis ils ont adopté un autre chat "FIV positif" pour lui tenir compagnie.

Voir "Leucémie / Leucose".

THROMBOSE :

Soins :

La broméline (d'ananas ou de Tillandsia usneoides), la vitamine B6, la vitamine E, Curcuma (extrait liquide ou teinture-mère, à combiné avec la broméline qui augment l’absorption).







A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z