Accueil

livres papier qui sont des guides complets sur les comportements, les soins santé au naturel, ou les solutions pour chats errants : soit 15 € ou 25 € (ventes réalisées au bénéfice de l'association)



livres électronique : 2,99 €

Le Guide des amis des chats : Le NEZ et le système RESPIRATOIRE



Le NEZ et le système RESPIRATOIRE

RESPIRATION DIFFICILE :

Urgence :

Regardez sa langue et ses gencives, si elles ont une teinte blanche ou bleue, emmenez-le à la clinique vétérinaire en disant immédiatement que c'est une urgence pour de l'oxygène et pour enlever un blocage.

Si n'êtes pas près d'une clinique vétérinaire, voir vite au début du chapitre "La bouche et la dentition" la rubrique "Possibilité d'objet dans la gorge" et "Respiration artificielle".

Causes :

Un trauma physique peut provoquer une rupture du diaphragme laissant passer de l'intestin dans la cavité pulmonaire, ce qui gène largement la respiration.

Des courtes respirations rapides sont une réaction à la douleur ou à une obstruction, ou simplement une canicule.

D'autres troubles respiratoires peuvent être dus à une accumulation de liquides dans les poumons, ou des vers.

Soins :

Essuyez le fond de sa gorge avec un de vos doigts, si vous voyez ou sentez un objet qui ne se déloge pas facilement, emmenez-le au plus vite à une clinique vétérinaire.

ASTHME :

Symptômes :

Une toux sèche, saccadée, haletante.

Les symptômes sont semblables à ceux de l'insuffisance cardiaque ou de la pneumonie mais moins persistants.

Causes :

L'asthme est dû à des toxines accumulées dans le corps, par exemple provenant de vaccins (mercure, aluminium, formaldéhyde), de l'air (particules d'hydrocarbures, parfums artificiels, produits ménagers), la nourriture (exhausteurs de goût, conservateurs, pesticides).

L'eau du robinet contient les résidus toxiques des « traitements » qui la contaminent de chlore, aluminium, molécules pharmaceutiques, et nitrates.

Les déchets des cellules vivantes s'accumulent à cause d'un manque d’eau pure.

S'ajoutent les déchets d'une infection chronique qui peut s'installer quand le corps n'a pas assez la santé (bonheur et bonne nutrition) pour la maîtriser.

Les cellules des parois respiratoires sont irritées par le contact avec les particules polluantes de l'air respiré, aussi, elles sont fragilisées par l’acidité de leurs propres humeurs (le mucus) lorsque l'alimentation est de pauvre qualité.

Le corps réagit, produisant de l'inflammation des voies pour essayer de réparer les cellules, ce qui rétrécisse le largeur des voies.

Soins :

# L'hydratation optimale facilite le travail du corps, dilue les toxines et le mucus et aide le système-immunitaire à conduire les polluants vers les voies d'élimination du corps.

Changez l'eau des bols pour n'y mettre que de l'eau de source.

Si un chat attend pour boire que le chlore soit évaporé, une déshydratation chronique va s'installer et empêcher l'élimination des déchets.

Je ne donne plus des croquettes, même pas les « hauts gammes », car les chats ne boivent pas suffisamment pour compenser cet aliment sec.

# L'alimentation en boîtes (ou croquettes) aux ingrédients vagues, comme "dérivées" ou "sous-produits" (farines) animales, est à éviter absolument.

Lisez bien les étiquettes sur les boites pour chats, ou mieux, nourrissez d’un œuf cru par jour, de lait cru directement du producteur, d'abats crus frais, de bouillons de carcasse de poulet, et courgettes, jusqu'à ce que des produits portant les mentions « sans colorant ni conservateur », « pas de farine animale » et « 100 % d'ingrédients jamais congelés » apparaissent au supermarché.

Voir au chapitre "Nutrition" pour les recettes et plus de détails.

# Évitez le lait UHT (Ultra Haute Température) ou pasteurisé (chauffé à 60°C) car le lait chauffé a ses graisses déformées, et ces laits de production forcée contiennent des résidus d'antibiotiques, d’autres pharmaceutiques (désinfectants, lubrifiants, crèmes antiseptiques, pesticides) donnés aux animaux laitiers (chèvres, vaches ou moutons) de l'agriculture industrielle.

# La litière des bacs des chats devrait être végétale, pour éviter la poussière ultra fine des litières minérales, et leurs parfums artificiels.

# Faites vos propres produits de ménage très simplement avec du savon liquide et du vinaigre blanc, additionné de quelques gouttes d'une huile essentielle qui dégage les voies respiratoires (thym, pin, eucalyptus, romarin, sauge) ou florales pour un parfum calmant (ylang-ylang, rose, fleurs d’oranger (néroli), camomille).

Utilisez des huiles essentielles pour parfumer votre maison à la place des parfums d'ambiance de synthèse, même les soi-disant « naturels » sont à la base pétrochimiques.

# Gardez toujours une fiole d'huile essentielle calmante sous la main pour en remettre à diffuser (d'un ruban ou mouchoir par exemple) soit Nepeta cataria (Cataire), Ravensara, Néroli (Fleur d’oranger), Camomille, Ylang-ylang ou Palmarosa.

Pour éviter que la respiration du chat soit gêné dans sa respiration, mettez deux gouttes sur un gant de toilette rincé et essoré, puis caressez-lui la tête et la poitrine avec le gant.

Aussi, donnez trois gouttes de teinture-mère des plantes Alchornea cordifolia ou Uncaria tormentosa.

# Si vous pouvez vous procurer des fleurs de chrysanthème non traitées, coupez une pincée de pétales au moment de son repas pour les y mélanger fraîches.

# Imaginez que vous ne fumez déjà pas (vous détestez être pollué, n'est ce pas ?)

Essayez les patchs et adoptez une nouvelle passion qui vous « porte » et vous détends (une suggestion, bénévolat dans un refuge).

# A la place des désodorisants, utilisez des huiles essentielles (diluées dans quelques gouttes d'alcool avec une tasse d'eau, dans un pulvérisateur).

# Passez bien l'aspirateur chez vous une fois par semaine, un aspirateur avec filtres HEPA contre les acariens.

# N'utilisez pas d'aérosol dans une pièce où les chats ont accès.

# Ne laissez pas sortir par temps froid, pluvieux ou brumeux un chat asthmatique.

# Ajoutez à votre trousse de secours deux remèdes homéopathiques :

Drosera D5 et Ipéca D5 sous forme de gouttes.

Vous ferez tomber une goutte dans sa gueule en cas de crise (aux premiers signes).

Deux autres remèdes seront parfois utiles :

Aconitum D5 (crises d'anxiété) et Bryonia D5  (respiration douloureuse).

# Voir Chlamydia (ci-après) car les symptômes peuvent faire penser à "l'asthme".

CORYZA :

Symptômes :

Le mot "Coryza" désigne des symptômes oculaires et respiratoires, écoulements transparents ou opaques, parfois avec saignements du nez, avec présence de divers microbes pathophiles.

La durée des symptômes dépend de l’état de santé de l’individu, surtout avant d'entrer en contact avec les microbes pathophiles.

Il peut avoir des éternuements et/ou une conjonctivite ou des larmoiements.

Éventuellement une inflammation de la rate, du foie, des intestins, et du cœur.

Les mycoplasmes (bactéries intracellulaires) provoquent chez certaines une suppuration de liquide transparent chronique par le nez.

Causes :

L’effacement des forces vitales à cause de stress chronique, surtout d'avoir froid sur son lieu de sommeil, ou la perte d'un ami proche, (une séparation).

Trop de changements est stressant pour un chat, un refroidissement (être enfermé dehors), ou la perte d'un ami (par la mort ou par égarement).

Un environnement mal-adapté : bétonné, sans accès à de l'herbe fraîche, et sans jouet (noix, feuilles, brindilles), plante ou arbuste où jouer à cache-cache avec ses congénères), et sans plate-forme élevée où se percher en hauteur pour surveiller l'entourage.

La malnutrition et l'ennui occasionnent un sort de déprime, qui fait démissionner le système-immunitaire et affaiblissent les résistances contre les microbes.

Lorsque le système-immunitaire est surmené, d’autres bactéries ambiantes peuvent en profiter.

Les virus (par exemple, les herpès) et les bactéries (Chlamydias et co.) s'installent en co-infection (alias "surinfection") car déjà présents sans entraîner de symptôme en temps normal.

Soins :

# Renforcer les résistances du corps (voir rubrique 6, dans la section "Constituer un traitement complète").

# Les rejets nasaux très épais, avec remplissage des sinus suborbitaux de pus caséeux, sont une complication à traiter par diffusion d'huiles essentielles de Manuka et Ravensara.

# Les antibiotiques industriels ne sont d’aucun secours, car les mycoplasmes se cachent dans les globules rouges, et parfois même dans les globules blancs (cellules immunitaires).

# Procurez-vous les plantes suivantes, du chou pour faire le jus, teinture-mère de Réglisse, Isatis, Astragalus, Bala (Sida cordifolia, Sida acuta ou Sida rhombifolia), Bidens pilosa, Scutellaria biacalensis, Zuccagnia punctata, Rehmannia.

# Les comprimés de "Coryzalia" ont un effet déclencheur d'appétit chez les chats "enrhumés", mais j'ai trouvé encore plus fiable l'Eleutherococcus en teinture-mère, quelques gouttes suffissent, puis offrir du lait "lactose-réduite" ou sa nourriture humide préférée. (Sinon, prenez Miamor sur le site foyerfelin.free.fr )

# Nettoyez souvent le nez pour éviter qu'il se ferme.

N'arrachez pas ! car les arracher lui enlèverait des cellules de la surface de sa peau laissant les sous-couches exposées et douloureuses.

Utilisez de l'eau salée ou florale (exemple, hydrosol de camomille).

Si il y a des amas secs, imbibez-les avec de l'eau tiède pour ensuite essuyez sans appuyer ni frotter, et si les amas ne s’en vont pas, imbibez encore.

Essuyez avec un coton imbibé de lait cru, lait "lactose-réduite" ou tisane de camomille jusqu'à détremper les amas.

Si vous enlevez les saletés "à sec" vous abîmez douloureusement la peau et privez la peau de sa protection naturelle contre l'acidité de l’écoulement, la peau devient douloureuse.

# Recette d'aromathérapie pour massage sur les zones peu ou pas poilus du chat :

Dans un petit flacon en verre avec capuchon, mettez deux cuillères à soupe de l’huile d'olive vierge, puis ajoutez les huiles essentielles suivantes :

- deux gouttes de Niaouli (Mélaleuque à cineol) ;

- deux gouttes de Manuka, Eucalyptus ou Ravensara.

Plus éventuellement :

- une goutte de Menthe poivrée (optionnel) ;

- une goutte d’Hysope montana (optionnel) ;

- une goutte de Vétiver zizanoides ou andropogon muricatus (optionnel) ;

Massez des bouts des doigts en petits cercles plusieurs fois par jour.

BRONCHITE :

Symptômes :

Toux douloureux.

Cause :

Sentiment de ne pas être aimé.

Soins :

Mélangez une goutte d'huile essentielle de myrte, de Manuka ou de santal dans une cuillère à soupe d'huile d'olive, puis appliquez-en, sur les poils sous sa gorge.

Quelques plantes antibiotiques efficaces dans les bronches : Bala (Sida cordifolia ou Sida rhombifolia, ou Sida acuta), Bidens, Alchornea, Isatis (surtout s'il y a du sang au nez), Polygonum cuspidatum, Ailanthus altissima, Thym, Romarin, Réglisse, Astragalus, Eclipta alba.

Demandez TM (teinture-mère) en pharmacie et n'acceptez pas D1 !

N'ayez pas peur de la dose, donnez-en fréquemment dans la journée si vous êtes présent, jusqu'à de voir une amélioration puis restez à cette dose ou diminuez si les symptômes ne reviennent pas.

Diffusez en permanence des huiles essentielles (d'un ruban ou doudou) de Romarin, Eucalyptus ou Cajeput.

PNEUMONIE :

Symptômes :

Accumulation de liquides dans les poumons.

S'il s'agit d'un chaton, voir la rubrique "Cancer du chaton" à la fin de "Le système endocrinien".

Causes :

Une déprime affecte les résistances internes (système-immunitaire) permettant à tous les virus et bactéries ambiantes d'infecter les voies respiratoires et endommager les « cilia » (cils microscopiques dans tous les muqueuses) qui perdent leur capacité à remonter les débris et liquides des poumons.

Soins :

# On commence directement avec les plantes (utilisez 5 à 8 d'entre elles):

Asclepias asperula, Asclepias tuberosa racine, Scutellaria biacalensis, Isatis, Réglisse, Houttuynia cordata, Kudzu (Pueraria, la racine), Bala, (Sida cordifolia, Sida rhombifolia, Sida acuta), Bidens pilosa, Lomatium dissectum.

Achetez-les sous forme de teinture-mère soit par internet soit en pharmacie (ne les acceptez pas en D1, achetez en teinture-mère).

# Voir aussi la rubrique "Déprime" à la fin de "Le système nerveux".

ODEME PULMONAIRE :

Symptômes :

Toux, "asthme", sec ou gras, respiration laborieuse, bruits de crépitement ou gargarisme avec le ronronnement.

Causes :

Les infections intracellulaires ne réagissent pas aux antibiotiques, toute traitement médicale empire la situation dans le corps et étouffe les symptômes qui sont en fait les efforts du corps pour corriger la situation.

Soins :

Suivez le protocol à la rubrique "Comment restituer la santé" (se trouve vers début du livre) et ajoutez les plantes Pleuresy (racine) qui est un excellent décongestive, et Cimicifuga racemosa (anti-spasmodique), puis lisez les rubriques "Borellia / Bartonnella" et "Typhus" pour aiguiser l'orientation pour la suite de vos soins.

SINUSITE :

Symptômes :

Inflammation des cavités nasales, respiration bruyante, voix "nasal".

Causes :

Les aspirations déçues, comme la perte d'un amoureux, affaiblissent le système-immunitaire dans les sinus, puis les mycoplasmes et d'autres bactéries pathophiles et des mycoses comme Aspergillus, profitent des parois fragilisées.

Les infections dentaires des K9 supérieurs.

Soins :

# Des plantes antibiotiques et anti-fongiques efficaces et sans effet néfaste à utiliser en teinture-mère sont Réglisse, Bala (Sida cordifolia, Sida rhombifolia, ou Sida acuta), Bidens pilosa, Alchornea cordifolia, Isatis, Uncaria tormentosa, Lomatium, Eleuthérococcus. Zuccagnia punctata.

Demandez-les en TM (teinture-mère) à la pharmacie (et n'acceptez pas D1 !)

N'ayez pas de souci pour la dose, simplement en donnez fréquemment trois gouttes de chaque (dès que vous êtes présent et que le chat ne dors pas, ou trois fois par jour), augmentez à chaque dose, puis quand vous voyez une amélioration restez à cette dose quelques semaines puis diminuer très lentement sur quelques mois.

# Le contenu d'un capsule de « bromalaïne d'ananas », dispersé dans un peu de lait "lactose-réduite", une fois par jour, loin des repas.

# Faites respirer l'aire rempli de vapeurs de l'huile essentielle d'Eucalyptus (n'importe la quelle espèce d'eucalyptus).

Pour cela mettez deux gouttes sur un chiffon près du chat quand il dort.

Ou dans du l'eau chaude ou un brumatiseur dans une petite « tente » de salon ou il aime dormir.

# Si les K9 de haut sont abîmées et qu'on détecte de l'infection (par l'odeur et par ultrason, voir "La bouche et la dentition") il faut les enlever avec le ligament de la racine puis suturer la gencive, pas le laisser ouverte pour que elle s'infecte encore plus profondément.

CHLAMYDIAS :

Symptômes :

Une abondante suppuration nasale, fatigue, maux de tête, arthrite, athéroscléroses.

Cause :

Une système-immunitaire faiblement développé, permet à des bactéries parasitiques comme les Chlamydiae de s'installer et proliférer dans le corps (elles aiment les bronches, yeux, lymphes, articulations, tout !).

Soins :

Faites évaporer des l'huiles essentielles en déposant quelques gouttes sur un ruban ou doudou plusieurs fois par jour, pour que l'aire respiré dans cette pièce sent les huiles naturelle de Ravensara, Palmarosa, Cajeput, Eucalyptus, Menthe, Romarin, Cannelle.

Utilisez plusieurs des plantes antibiotiques en teinture-mère, commencez par 3 gouttes de chaque ou jusqu'à une pipette (20 gouttes, 1ml).

Pour que ce ne soit pas dégouttant pour le chat, diluez dans du lait "lactose-réduit" (je dilue à environ 1 ml de lait pour 3 gouttes de teinture-mère).

J'utilise une seringue sans aiguille de 3 ml, je tire jusqu'à une demie-ml de ma mélange de teinture-mère puis je remplie avec le lait.

Bursera microphylla, Asclepias asperula (ou Asclepias tuberosa) racine, Eclipta alba, Andrographis, Anemarrhena asphodeliodes, Bala (Sida cordifolia, Sida rhombifolia, Sida acuta), Bidens pilosa, Alchornea cordifolia, Isatis.

Ajoutez d'autres plantes pour aider le développement du système-immunitaire immature, Astragalus, Lomatium, Eleuthérococcus et Scutellaria biacalensis.

Les plantes rééquilibrent l'appétit et l'énergie, alors servez une petite gamelle de nourriture humide parce que le chat va probablement pouvoir manger directement après.

Des que vous en avez du N-acetylcysteine (NAC) ajoutez un peu (allez une demie capsule, peu importe).

Voir aussi la rubrique "Pneumonia" et "Influenza" du livre "Chats, rétablir la santé !".



A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z