Accueil

livres papier qui sont des guides complets sur les comportements, les soins santé au naturel, ou les solutions pour chats errants : soit 15 € ou 25 € (ventes réalisées au bénéfice de l'association)



livres électronique : 2,99 €

Le guide des amis des chats : Nouveaux
Nouveau chat
Nouvelle personne
Déménagement
Chien et chat
Enfant

NOUVEAU CHAT :

NOUVEAU CHAT

Intégrer un chat dans son nouveau foyer commence par le garder dans une pièce (ou dans une cage partiellement couverte si vous n'avez qu'une pièce à vous) la première semaine, pour qu'il commence à prendre ses repères et aille moins envie de fuir.

Montrez-lui que vous aimez sa compagnie, donnez des arguments forts (saumon,...) pour vouloir rester avec vous !

Ensuite il voudra explorer le reste de la maison.

Laissez toujours l'accès libre à l'espace où il a passé les premiers temps car ce sera devenu son point d'attache.

Voici quelques étapes à suivre pour réduire les angoisses des chats résidents et les faire accepter le nouveau chat sans bagarre :

# Avant l'arrivée du nouveau chat, préparez la pièce où il va vivre seul les premiers temps, enlevez les ornements cassables, et installez pour lui les choses suivantes : bac à litière (dans un coin éloigné des gamelles), bouteilles d'eau, croquettes, un "lit" confortable, cachettes (carton ou "tunnel" avec des trous), jouets.

Arrangez un couchage au bord de la fenêtre aussi, pour qu'il s'amuse à regarder la vue.

# Lorsque le chat arrive, emmenez-le directement dans cette pièce avant d'ouvrir le panier de transport.

Fermez la porte de la pièce avant d'ouvrir la porte du panier.

S'il n'est pas possible d'éviter la présence d'autres chats, le nouveau doit rester les premières jours dans une cage partiellement couverte d'une couverture, et vous devez rester autant que possible auprès du nouveau pour le réconforter.

Caressez les autres quand ils s'approchent.

Le nouveau aura moins peur s'il est dans une cage à cette étape.

# Les chats qui ont été attachés à quelqu'un doivent bénéficier davantage d'attention pendant la période d'intégration.

Aidez les chats à se détendre en restant tranquillement avec eux et en jouant sans faire de bruits forts.

# Permettez au nouveau d'explorer la pièce et de se familiariser avec son nouvel environnement.

Il va chercher des recoins où il pourrait se mettre hors d’atteinte.

Respectez ce besoin biologique en évitant de chercher un chat nouveau dans sa cachette s'il a peur de vous.

Il va peut-être rester caché sous un meuble.

Il aurait encore plus peur si vous essayez de le sortir.

Rappel : Ce conseil s'applique pour un chat nouveau, pas un chat qui a déjà ses habitudes. Si un chat familier se met à se cacher, c'est qu'il a mal et il vaut mieux l'examiner.

# Il faut le temps au chat nouveau de faire connaissance, à son rythme, mais il y a des choses à faire pour l'encourager et c'est important de ne pas le laisser sans exercice et routine.

Pour l'aider, permettez qu'il accède aux hauts des meubles, ou donnez-lui des paniers solides laissés ouverts (posés sur des couvertures ou autre chose pour isoler du sol).

Donnez-lui des morceaux de poulet à la main et soyez patient, attendez quelques minutes à chaque fois et parlez-lui sans regarder fixement ses yeux.

Si vos regards se croisent, décalez votre regard vers le haut ou le bas.

# La peur peut pousser à griffer ou à mordre.

Le nouveau chat viendra vers vous lorsque vous lui inspirerez confiance.

Il sortira un jour pour manger avant que vous ne partiez.

Ce sera signe de progrès.

Laissez toujours un bol d'eau fraîche et un bol de nourriture appétissante.

Attendez un peu dans la pièce lorsque vous mettez la nourriture.

S'il sort, baissez votre regard et parlez doucement en prononçant son nom très doucement.

# Évitez de vous déplacer soudainement ou de bouger rapidement, car cela pourrait l'effrayer, il ne sait pas ce que vous allez faire, il ne vous connaît pas encore assez.

Laissez-le écouter les sons de la maison, pour qu'il s'y habitue.

Les chats aiment les habitudes et leur bonne santé dépend d'une nourriture de bonne qualité ainsi que d'un environnement peu stressant.

# Par contre si un chat qui vous connaît commence à se cacher, cela est un changement qui veut dire qu'il a un problème à ne pas ignorer.

Sortez-le de sa cachette et examinez-le.

Voir "Annexe I : Symptômes (Faut-il aller chez le vétérinaire ?)", et la rubrique "Examiner un chat" au chapitre "Constituer un traitement complet" du livre "Chats, rétablir la santé !".

# Gardez toujours fermée la porte de "sa" pièce car la présence des autres chats lui ferait trop peur pour sortir faire ses besoins.

# S'il s'agit d'un chaton, ne le laissez jamais seul.

Restez toujours avec un chaton jusqu'à ce qu'il s'endorme puis ne soyez pas loin pour qu'il se réveille près de vous, autrement adoptez un chat adulte pour être son nounou.

Donnez-lui une peluche contre laquelle il se blottira la nuit.

Si un chat(on) pleure la nuit, mettez son lit à côté du vôtre.

Ne laissez jamais un chaton aller dehors ! S'il insiste, mettez-lui un harnais et accompagnez-le.

Voir la rubrique "Harnais" (au chapitre "Éduquer son chat").

Le seul harnais que je trouve bien (ayant vraiment essayé avec mes chats tous les modèles existants) est en vente sur foyerfelin.free.fr

# Ne laissez pas de nourriture humide après un repas : par temps chaud elle "tourne" en une heure et devient toxique.

# Ne permettez pas à votre famille de manipuler le nouveau chat les premiers jours, ni de penser que c'est un jouet, car ce serait manquer de considération.

Dites aux enfants d'être patients et de s'imaginer à la place du chat (dans un environnement nouveau, contre son gré, sans savoir pourquoi).

Donc, c'est normale s'il est pétrifié et pour lui mettre à l'aide il faut lui parler gentillement.

# Restez décontracté.

Répétez souvent son nom, ou son nouveau nom, d'un ton doux.

C'est normal si le chat ne mange pas les premiers deux jours.

Soyez patient, vous serez récompensé ! Souvent un chat se replie sur lui-même à cause du changement de domicile.

# Si le chat que vous adoptez ne semble pas s'adapter à votre maison, ne le laissez pas sortir.

Contactez le "Placeur" ou "Responsable des adoptions" pour en parler et décider ensemble ce qui serait mieux à faire dans son cas particulier.

Le chat a déjà subi le stress de l'adoption et des changements de lieu de vie et de gardiens.

Il a besoin de votre patience et d'encouragements.

Les Placeurs sont toujours prêts à répondre à vos soucis et vous aider.

Mais, d'abord suivez les conseils ci-après :

# Asseyez-vous par terre pour être au même niveau que lui afin qu'il n'interprète pas votre attitude comme agressive.

# Lorsqu'il est habitué à sa pièce et à vous, faites-le rencontrer un à un des habitants humains de la maison, un par jour.

Pour animez ces visites, préparez un petit casse-croûte à manger dans la pièce, ou une séance de jeux avec un autre chat dans la pièce, pour que l'attention ne soit pas focalisé directement sur le chat nouveau.

# Apprenez aux enfants la manière correcte de tenir un chat et expliquez-leur que ce n'est pas un jouet, qu'un chat a besoin de dormir, de manger et de se toiletter sans être dérangé.

Ainsi, les enfants apprennent à avoir d'égard pour autrui.

# Jouez avec les autres chats pour qu'ils ne se sentent pas délaissés.

Ne changez pas leur routine.

# Les chats ont un odorat beaucoup plus sensible que celui de l'homme.

Il y a des odeurs de peur et d'autres de bien-être, qui s'imprègnent lorsqu'un chat frotte sa tête sur les objets ou sur vous.

Les signaux olfactifs émis sont de bien-être, et donnent une ambiance de sécurité, de détente et de bonheur.

Cette activité est donc à encourager.

Aussi, lorsque votre nouveau chat se laisse caresser la tête, passez ensuite vos mains sur les meubles de la pièce afin de rendre son environnement plus rassurant.

Faites de même avant de lui donner accès à une deuxième pièce, pour que son nouvel espace soit rassurant et remue pas ses peurs.

# Les autres chats doivent pouvoir s'habituer à sa présence sans que le sentiment d'insécurité du nouveau n'occasionne pas des poursuites, car cela serait néfaste au développement de bonnes relations entre tous.

Câlinez les chats de la maison à la vue du nouveau, pour qu'ils soient contents en sa présence.

Caressez-les au moment où vous sortez de la pièce du nouveau afin qu'ils associent l'odeur de l'autre avec le plaisir de vos câlins.

Frottez une serviette sur un des chats et placez la serviette sous le bol de nourriture du nouveau. Et visa versa.

Échangez une partie des lits et les jouets aussi peut aider.

# Toute rencontre entre les chats habitués et nouveaux, doit être associée à la nourriture appétissante.

Si possible, installez une porte grillagée à la place de la porte pleine de la pièce du nouveau chat, ou une porte en verre.

Donnez à manger à tous en même temps apaise et diverti leur attention de la présence des autres, facilitant des bons sentiments.

# Si le nouveau veut sortir de sa pièce et ne semble pas gêné par la présence des autres chats, prenez tout de même la précaution (pour ne pas voir tout se gâcher) de mettre le nouveau dans un panier de transport pour lui faire visiter une autre pièce.

Puis ouvrez le panier et donnez une gamelle dans le panier et à manger aux autres chats dans son champ de vision proche du panier.

Laissez le panier entre-ouvert si le nouveau chat n'a toujours pas peur, ainsi il s'habituera à la proximité des autres associée au plaisir d'un bon repas "ensemble" !

Faites cela chaque jour, puis au bout de quelques jours, emmenez-le quelques minutes en avance sur le repas et jouez avec les autres chats pour les occuper, puis donnez à manger à tous et rentrez le nouveau dans "sa" pièce après le repas.

# Un chat timide aura besoin que cette routine continue avec les gamelles séparées de quelques mètres au départ et que vous rapprochiez les gamelles un peu chaque jour.

# Lorsqu'un jour il n'y ait plus de réaction de peur (bruits, attitudes, curiosité) il n'y aura plus besoin du panier de transport à l'heure des repas, (ne changez rien d'autre à cette routine.

# Intégrez progressivement le nouveau chat dans les jeux.

Préparez deux cannes avec une ficelle attachée au bout et un jouet attaché à l'autre bout de la ficelle. (Voir exemple en vente sur foyerfelin.free.fr ).

Laissez un chemin de retour pour qu'il puisse se réfugier dans "sa" pièce s'il a peur ou se fatigue.

Cela éviterait qu'il ne panique, ne se cache et n'ose plus sortir pour s'étirer et boire, ce qui serait dangereux pour ses reins.

# Assurez-vous que chaque chat ait (dans chaque pièce) un coin privé à lui où il peut se "cacher" s'il se sent menacé ou a besoin de réfléchir seul !

Un carton avec un trou ferait l'affaire.

Les endroits en hauteur seront préférés par les chats nerveux.

Vous pouvez dégagez un haut de meuble, donnez accès à une étagère ou à d'autres surfaces, mettez un carton sous une table aussi.

# Si l’un ou l’autre des chats devient effrayé ou agressif, séparez-les et recommencez la procédure de présentation, avec la série d’étapes progressives, comme précisées ci-dessus.

# Ne laissez pas un nouveau chat aller dehors tant qu'il n'est pas complètement à son aise avec vous, votre maison, et tous les autres personnes de la maison.

Dans tous les cas, attendez au moins trois semaines.

Installez une chatière avant sa première sortie, pour qu'il puisse entrer vite se réfugier dans la maison si quelque chose le "menace" dehors.

# Assurez-vous que la barrière autour du jardin empêcherait le passage de toute taille de chien errants athlétiques.

Les chiens de toutes les tailles voient un chat inconnu comme une cible à chasser (ceci n'est PAS un jeux pour le chat).

Le chien secouerait le chat pour lui briser le cou s'ils l’attrapait.

Clôturez votre jardin, avec un clôture spécifique efficace pour les chats, de manière à éviter que vos chats n'aillent sur la route ou dans les jardins des voisins qui ne les apprécieraient pas.

Pour les matériaux, voir "Annexe VI : Clôtures pour chats".

# Mettez un harnais au chat et suivez-le pour ses premières sorties dans le jardin afin qu'il se sente en sécurité pour explorer et ne part pas se cacher immobile car il prendrait froid et se déshydraterait.

Voir la rubrique "Harnais" (au chapitre "Éduquer son chat").

Ne portez pas un nouveau chat dehors si votre jardin n'est pas encore clôturé pour chats.

Sans clôture, ne le sortez qu'avec son harnais, avec vous au bout de sa laisse.

Les harnais en majorité ne sont pas fiables, le meilleur sont comme un petit gilet avec un grand surface de soutien sous le chat, en vente sur foyerfelin.free.fr

# Pour en savoir plus sur la cohabitation félin-humain, voir les rubriques "Langage", "Éduquer son chat", "Interdépendance", "Sociabilisation", "Liberté-réalité", et "Adoptez adulte".

INTEGRATION

Pour arrêter les conflits dans une maison, décidez où est le "territoire" de l'un et de l'autre. Par exemple, la cuisine, c'est chez qui ?

Ensuite, pour leur faire comprendre votre décision, ne caressez les chats que chacun sur son territoire.

Ayez aussi un territoire commun, ce sera là où vous ne caressez jamais l'un sans caresser l'autre en même temps.

Pour les repas : achetez de la nourriture préférée du premier chat et préparez-en deux gamelles que vous allez placer dans le territoire commun, espacés d'un mètre ou deux, pour qu'ils mangent en même temps.

Pour un cas plus compliqué, un chat errant ou un chat sauvé d'abus, voir la rubrique "Sociabilisation".

NOUVELLE PERSONNE

Pour aider les chats à accepter une nouvelle personne dans leur foyer, la personne doit parler calmement aux chats sans les regarder avec des gros yeux !

Elle doit plisser les yeux et les garder mi-clos avec le sourire (bouche fermée) quand elle regarde les chats.

Elle ne doit pas essayer de les toucher, car il est important que ce soit le chat qui prenne l'initiative pour que tout se passe bien. Patience.

DÉMÉNAGEMENT

Voici comment procéder pour éviter de traumatiser, ou de perdre vos chats lors d'un déménagement.

Les chats n'aiment pas les changements, ils aiment l'habitude et la routine.

Une semaine avant le déménagement :

Choisissez une pièce où les personnes chargées du déménagement n'auront pas besoin d'aller.

Cette pièce doit se fermer à clé.

Mettez les affaires des chats dans cette pièce (griffoir, bacs de litière, jouets, paniers de transport , bols) et nourrissez-les dans cette pièce déjà pour qu'ils s'y sentent bien.

Juste avant de mettre la nourriture à leur disposition, appelez-les quelques secondes même s'ils sont déjà sur place !

Cela les entraîne à venir sur demande.

Dans cette pièce sécurisée, les chats vont être à l'abri de l'agitation et se sentiront en sécurité caché du remue-ménage.

Le jour avant le déménagement :

Assurez-vous que les chats sont dans "leur" pièce, puis fermez la porte à clé pour qu'elle ne soit pas ouverte par inadvertance.

Gardez la clé attaché à vous par une ficelle (par exemple, en pendentif, ou nouée à votre ceinture pour le garder en poche.

Le matin du déménagement :

Avant que le travail ne commence, nourrissez les chats, changez leur eau et nettoyez leurs bacs d'hygiène puis refermez la porte à clé.

Occupez-vous de votre déménagement l'esprit tranquille !

Une fois toutes vos affaires chargées dans le camion :

Allez dans la pièce des chats et mettez-les dans leurs paniers de transport.

Rassemblez toutes les affaires des chats.

Mettez les paniers des chats dans la voiture, suivis rapidement de leurs affaires.

En arrivant :

Avant tout autre chose, emmenez les affaires des chats dans une pièce qui se ferme à clé, (attachez la nouvelle clé avec l'ancien), y déposez les paniers des chats, fermez la porte, déballez les affaires des chats (surtout le bac de litière, les griffoirs et bols) puis ouvrez les paniers.

Laissez-les dans leurs paniers ouverts, ils exploreront la pièce lorsqu'ils seront prêts.

Fermez la porte à clé et la gardez bien attachez à vous en pendentif ou à votre ceinture et poche.

Pendant que vous êtes occupé à décharger le camion, les chats se sentiront en sécurité grâce à la présence de leurs affaires familières.

Nourrissez-les dans cette pièce les premiers jours, avec leur nourriture habituelle.

Ils vont s'habituer aux odeurs et sons de leur nouvel environnement, (bruits de la maison, sons du voisinage / jardin).

Ensuite ils verront cette pièce comme le point de référence de leur territoire.

Quelques jours après le déménagement :

Lorsqu'ils mangent et jouent normalement, vous saurez qu'ils sont prêts à explorer un peu plus de la maison.

Vérifiez que toutes les portes, fenêtres et chatières sont fermées et signalez à toutes les personnes de la maison l'importance de ne pas laisser sortir les chats.

Pour aider les chats à se sentir détendus et tranquilles dans toute la maison, vous leur accorderez une partie de votre temps pour des jeux et caresses.

Vous pourrez placer leurs jouets préférés dans une deuxième pièce avant de leur en donner l'accès.

Ainsi ils se sentiront en sécurité lors de leurs explorations.

Trois semaines après :

Au bout de trois semaines, les chats auront eu le temps de bien se familiariser avec l'intérieur de la maison.

Le meilleur moment pour la première sortie des chats est juste à l'heure d'un repas.

Ouvrez la porte et allez dehors, ne portez pas les chats, ne les encouragez pas : rentrez et les nourrir de suite en laissant la porte ouverte.

Sinon ils pourront paniquer, courir à l'aveuglette et se perdre.

Pendant qu'ils mangent ils vont écouter et se familiariser avec l'ambiance du jardin.

Faites de même, plusieurs jours de suite.

Il est préférable de leur faire porter un harnais si le jardin n'est pas encore clôturé par un clôture spécifique aux chats.

S'ils se sentent en danger, ils seront vite perdus sans clôture et vont mourir de faim ou seront tués.

Chaque jour, vous leur laisserez deux minutes de plus avant de les servir à manger.

Ainsi, s'ils veulent mettre pieds dehors, ils sauront de ne pas s'éloigner car il sera bientôt l'heure de manger !

CHIEN

Lorsqu'on a déjà un chien, et que l'on souhaite adopter un chat, l'essentiel est que le chien soit déjà bien habitué à respecter les chats sinon le chien va considérera le chat comme un jouet ou une proie.

Si vous avez un chien obéissant et gentil avec des enfants et autres animaux, vous pouvez adopter un chat.

Un chien doit apprendre à respecter les chats comme il doit apprendre à respecter les enfants et les autres humains dès son plus jeune âge pour qu'il ne les considère pas comme du gibier ni comme des jouets.

Si vous avez un chien qui s’intéresse aux chats, ne prenez pas de chats, car les chats aime qu'on fait mine de les ignorer.

Le jour où vous serez sans chien, adoptez d'abord des chats, car il est essentiel pour les chats de se sentir en sécurité et chez eux (sur "leur" territoire).

Puis adoptez un chien qui est maternel avec les chats, ou adoptez un chiot plus petit que la taille des chats, et apprenez-lui à respecter la tranquillité des chats.

Faites comprendre au chiot qu'il doit leur laisser de la place pour bouger sans contrainte, car le squelette du chat est fragile.

Même un chiot peut tuer un chat en jouant.

Gamelles :

Posez la gamelle du chat en hauteur.

Jamais à côté de celle du chien sinon, un chat pourrait s'approcher de la gamelle du chien et ce dernier pourrait réagir en le mordant à la tête par réflexe, ce qui serait mortel pour le chat.

Donnez toujours à manger aux chats juste avant de poser la gamelle du chien, pour éviter que les chats s'intéressent.

Restez avec le chien qui mange puis ramassez sa gamelle pour qu'aucun chat ne risque d'y mettre le nez.

Caresses :

Caressez les chats avant le chien, puis en même temps sans vous laver les mains entre-temps.

Cela afin de familiariser le chien à l'odeur des chats associée aux attentions agréables de son maître.

Visiteurs :

Avant qu'un chien ou un chiot n'arrive à la maison, les chats doivent être hors d'atteinte, sur des surfaces élevées, hors de portée du chien pour éviter qu'ils ne subissent le stress d'une proximité forcée.

De préférence mettez les chats dans une pièce à eux si le chien serait en visite pour plus de quelques minutes.

Si un chien est habitué à devoir ignorer des chats, il pourrait entrer avec tout le monde.

Mais n'essayez pas de les faire se rencontrer, les chats auront peur.

Précipiter le contact détruirait le sentiment de sécurité des chats par rapport à leur « espace vital » (leur territoire) et ils pourront se mettre à marquer leur territoire en crottant ou en urinant pour le délimiter plus clairement ou se protéger une cachette.

Ou ils pourront essayer de défendre leur territoire, ou encore s'enfuir !

S'ils s'en vont, le chien pourrait vouloir les poursuivre.

Attendez jusqu'à ce que les chats sentent qu'il n'y a aucun danger et qu'ils sortent tranquillement d'eux-mêmes.

Quand le chien est parti, ôtez les chats de leurs cachettes (si vous ne craignez pas d'eventuels griffes) ou mettez un bol de nourriture à côté de leur cachette.

Si le chien est encore là au bout d'un quart d'heure, et que les chats sont restés cachés, il vaut mieux recevoir dans une pièce autre que celle qui a les affaires des chats.

Fermez bien la porte pour que les chats retrouvent une ambiance sûre.

Il est essentiel de toute façon que les chats disposent d'endroits de repli en hauteur dans chaque pièce où ils vivent.

Comportements, Interdépendance, Socialisation Liberté-réalité.
Vous projetez d'adopter ? Voir Adoptez adulte.
S'il y a un chien dans la famille, voir Chien



Michelle à gauche.

De l'embryon à l'adulte.

"Je vais avoir un BÉBÉ. Comment réagira le chat ? "

De nombreux jeunes couples ont un chat.

"Un de mes chats avait l'habitude de s'allonger à côté de moi avec une patte sur mon ventre.

Elle ronronnait comme si elle voulait calmer le turbulent embryon.

Son ronronnement semblait efficace pour le bébé, et pour moi.

Depuis la naissance, les chats me regardent border le bébé et ils apprécient que je fasse ensuite la même chose pour eux ! "

Partage :

Si un chat a l'habitude de vous suivre partout, il serait triste s'il croit avoir perdu votre affection.

Son caractère lui permet d'aimer votre bébé, si vous ne l'excluez pas !

Si votre chat est du genre à préférer garder une certaine distance, il mange, il dort, il permet quelques caresses et généralement se considère être un des meubles essentiels de la maison, il ne demanderait rien tant que sa routine ne change pas.

Allergies :

D'après un article publié dans le "Lancet" (un important journal médical), les enfants élevés en cohabitation avec des chats, développent une santé plus robuste et ne développent pas autant d'allergies.

Toxoplasmose :

Personne n'attrape la toxoplasmose d'un chat : les chats peuvent être infectés une seule fois, et l'infection dure 2 semaines seulement.

Pour arriver à être infecté de toxoplasmose par un chat il faudrait manger de son excrément pendant les deux semaines lorsqu'il est malade.

Les chats adultes n'ont jamais la toxoplasmose, c'est les chatons qui peuvent, alors il y a zéro risque à moins d'avoir un chaton malade et une manque d'hygiène totale.

Cette infection s’attrape en mangeant de la viande crue ou peu cuite, ou en mangeant des crudités mal lavées ou coupées sur une planche à viande.

Les symptômes sont ceux d'un rhume.

"Je me lave les mains après le jardinage et le nettoyage, et avant de manger, et je lave les légumes-racines avant de les manger.

Je n'ai jamais eu cette infection (je suis toujours testée négative) pourtant, je vis avec au moins 20 chats depuis plus de 15 ans."

AVANT la NAISSANCE :

# Au fur et à mesure que vous meublez la chambre de bébé, laissez les chats sentir ces objets, mais ne les laissez pas prendre l'habitude de dormir dans la poussette, le bain ou le lit de bébé.

# Si vous avez un chaton et vous êtes enceinte, vous pouvez porter des gants en caoutchouc quand vous nettoyez les bacs à litière, ou lavez-vous les mains après avoir fini.

# Prenez l'habitude de jeter les restes des repas des chats une heure après les avoir servi : cela évite d'attirer les mouches.

APRÈS la NAISSANCE :

L'accoutumance peut prendre plusieurs semaines : elle serait moins long si vous parlez à votre chat de ce que vous faites lorsqu'il s’intéresse.

Du point de vue du chat, son territoire est chamboulé et sa routine bousculée, alors si son maître le laisse tomber, ce serait trop et sa santé en pâtirait.

# Respect, gentillesse et compréhension sont des atouts que vous apprendrez à votre enfant dès le plus jeune âge pour son bien-être social.

# A l'âge de trois mois, votre bébé va s'apercevoir de la présence du chat.

Le chat va bien sûr l'avoir aperçu dès son arrivée, et il va être curieux d'en savoir plus sur ce nouvel élément de son entourage ; pas de problème, laissez-le faire s'il veut sentir les pieds de bébé ou rester proche, comme pour monter la garde.

# Les chats peuvent avoir peur d'une nouveauté, caressez chat et bébé en même temps pour rassurer le chat tout en lui apprenant à aimer bébé.

# Ne délaissez pas votre chat, il sera désemparé, déprimé.

Trouvez un moment chaque jour pour caresser les chats, pour qu'ils ne se sentent pas abandonnés.

# Certains chats aiment la laine et sont attirés par les couvertures douces ; une bonne solution est de leur donner une couverture douce sur leur propre lit.

# Placez les nourritures pour bébé et chats bien séparément.

# Restez calme, quand vous pensez être débordées, faites une chose à la fois dans l'ordre de vos priorités :

1) bébé,

2) chats,

3) finissez vos préparatifs du repas,

4) téléphone, s'il sonne toujours. Les personnes rappelleront, car elles comprendront vos priorités.

# Nettoyez le bac à litière tous les jours et lavez-vous les mains immédiatement après.

# Gardez les couverts de bébé dans un conteneur avec couvercle pour les protéger des chats curieux et de la pollution atmosphérique.

# Lorsqu'il y a des visiteurs qui câlinent habituellement vos chats, encouragez-les à continuer à le faire.

La petite enfance :

Quel que soit son âge, un enfant apprend beaucoup au contact d'un chat.

Il peut l'observer et trouver des points communs avec lui-même : le chat mange, fait ses besoins, dort, rêve...

C'est l'occasion d'expliquer certaines notions.

On a alors la garantie qu'elles seront comprises et retenues.

Les différences entre les chats et les enfants seront aussi très formatrices : un chat a une queue, saute très haut, et ronronne !

Les chats réconfortent et ont une influence apaisante sur les enfants de par leur élégance, leur attitude, et leur ronronnement.

Souvent pris pour confidents, les chats ne donnent pas d'avis sur les événements passés, les disputes entre l'enfant et les adultes.

Les études scientifiques sur les relations avec les chats ont prouvé les effets bénéfiques de la présence d'un chat heureux, sur la santé.

On devient très attaché à un chat qui nous aide à dormir.

Il est essentiel que l'enfant réalise que les chats ne sont pas des peluches, ni des jouets jetables.

Avec le compagnon chat il faut être gentil, ne pas le serrer, ni le mordre, ni le tenir incorrectement, ni contre son gré.

Les premiers jeux entre chat et enfant doivent être surveillés, pour corriger tout de suite les comportements inappropriés (néfastes à la bonne entente).

La construction d'amitié entre eux, le bien-être physique et émotionnel de l'un comme l'autre.

Faites remarquer que le chat ne resterait pas avec lui s'il crie ou s'il fait des mouvements brusques.

Pour ne pas conjurer de contrariétés, expliquez les choses gentillement par avance, et encourager l'enfant à s'imaginer à la place du chat et à parler pour le chat.

Par exemple, ne permettez pas à un enfant ou bébé de déranger un chat qui dort ou qui mange.

Vous pouvez le dire pendant que vous montrez le bon exemple, pour éviter d'avoir à le corriger.

Apprendre ainsi à respecter autrui, est mutuellement bénéfique.

Le lit du chat et sa caisse doivent se trouver dans des endroits calmes.

Aussi, si le chat choisit un fauteuil ou un coin de canapé pour dormir, votre enfant doit respecter cet endroit de sommeil du chat et ne pas le chasser.

Pour faire passer ce message à l'enfant, montrez l'exemple par le fait de dire que vous n'allez pas vous assoie à cette endroit car il y a un chat qui dort.

Des bords de fenêtres ou des surfaces doivent être prévues comme des refuges pour les chats qui ont envie de prendre du recul !

Il vaut mieux nourrir les chats sur une surface ou un bord de fenêtre si vous ne souhaitez pas que votre enfant en bas âge goûte un jour au menu félin !

Si possible, installez le bac à litière dans un placard au ras du sol et faites un trou (juste la taille d'une chatière) ; montrez-le aux chats (!) mais pas au bébé !

Sinon, voir la maison de toilette que j'ai acheté sur foyerfelin.free.fr

Les mains des enfants doivent toujours être lavées juste avant de manger, comme pour les adultes, qu'il y ait des chats ou non !

Cadeau ?

# Si vous voulez donner un chat en cadeau, parlez-en longuement avec l'enfant. Faites-lui rencontrer d'autres chats chez les amis et observez ses réactions.

# Satisfaire le caprice sans lendemain d’un enfant, n'est pas lui rendre service.

# Ce qui lui serait utile, serait de permettre à l'enfant de passer un peu de temps régulièrement dans un foyer félin pour qu'il rencontre les chats qui ont besoin de l'attention qu'il pourrait leur apporter.

Les associations qui sauvent et placent des chats, acceptent la visite en vue d'un adoption future.

# Préparez l'enfant en lisant ensemble les rubriques "Sociabilisation" et "Éducation humanitaire".

# Prenez le temps d'observer l'enfant avec les chats et de lui expliquer ce que le chat ressent.

Si un chat est effrayé par quelqu'un et se cache, il faut le laisser sortir seul de sa cachette, sinon il va griffer pour essayer de s'éloigner.

# Expliquez qu'il peut jouer avec un chat si le chat en a également envie en même temps que lui.

Aussi, qu'on doit lâcher vite un chat qui couche les oreilles, a les pupilles dilatées, ou fait un bruit bizarre.

# Emmenez l'enfant lorsque vous allez acheter les accessoires indispensables avant l'adoption d'un chat (panier de transport, harnais, bac à litière).

Expliquez-lui leur fonction et permettez-lui de choisir les couleurs.

Cela engage davantage son intérêt et lui stimule une aptitude à la responsabilité !

# Prenez bien note lorsque l'enfant parle de chats, de ses préférences, parce qu'il s'intéressera davantage à un chat qui incarne celui de ses rêves.

# Un chat dans une maison, est un membre de la famille.

Avant d'adopter un chat, vérifiez avec toutes les personnes de votre maison, que tous s'engagent à respecter et aimer le nouveau membre de la famille.

# En ajoutant un chat à votre famille, vous allez avoir à veiller sur le bien-être du chat, dépenser pour le nourrir, le soigner.

Prévoyez de votre temps et de l'argent et si cela n'est pas possible, mieux vaut retarder l'acquisition plutôt que de risquer de le voir souffrir.

# Une fois le chat arrivé, soyez très présent au début.

Ainsi va pouvoir commencer une merveilleuse aventure entre l’enfant et son compagnon, tissée de joie et de tendre complicité enrichissante.

# Certains enfants sont très doux, mais 90 % ne sont pas nés avec cette qualité et doivent l'acquérir.

C'est à vous de montrer à l'enfant l'exemple et de le sensibiliser, au bonheur d'être à l'écoute des sentiments des autres, d'être rassurant, d'être respectueux du corps physique de ses camarades, compagnons, frères ou sœurs.

Les expériences qui lui serviront toute sa vie.

# Nous parviendrons à une société avec plus de compassion, de solidarité et d'échanges sincères à condition d'apprendre à nos enfants la gentillesse envers tous les membres de leur entourage.

En agissant de manière responsable envers les chats, vous montrez la compassion aux enfants, et ils deviennent des adultes francs, sérieux, tendres et dynamiques.

# C'est un accomplissement que d'apprendre à s'occuper des chats.

C'est ainsi qu'un enfant apprendra à considérer et à comprendre les sentiments d'autrui.

# Les enseignants constatent que les enfants ayant des chats chez eux ont une attitude plus sérieuse, travaillent mieux et sont plus joyeux et plus empathiques.

# La nuit, les enfants ont peur du noir, mais la présence affectueuse de leur chat les rassure.

# La présence d'un chat est réconfortante, calme les maux de ventre ou de dents des enfants, et ainsi les activités de rétablissement à l'intérieur du corps se relancent.

# Grâce à la présence d'un chat, l'enfant apprend à respecter autrui, car le chat n'accepte pas qu'on lui fasse n'importe quoi.

# L'enfant apprend qu'il peut faire plaisir en caressant et se voir récompenser par des ronrons apaisants.

Il acquiert par là un sens des responsabilités et gagne en maturité.

# L'IEMT, dans son communiqué "Les enfants aiment leurs animaux", relate que 60 % des enfants de 7 à 13 ans, inscrits dans les écoles participantes à l'enquête, ne s'ennuient jamais en compagnie de leur animal, les 40 % restants étant des enfants sans animaux !

# Si vous allez adopter un chat, ou deux, amenez votre enfant au foyer félin où vous comptez adopter, passez-y un moment régulièrement afin que les chats vous reconnaissent et que vous arriviez à en choisir un : celui qui conviendra le mieux à votre famille.

Ces visites donneront aussi l'occasion aux enfants d'apprendre le langage des chats, le bien-être d'apprendre à comprendre les sentiments et besoins d'autrui.

Observez les enfants avec les chats et expliquez-leur les attitudes et réactions des chats.

# Montrez l'exemple aux enfants et sensibilisez-les au bonheur d'être à l'écoute des sentiments des autres.

C'est valorisant de savoir qu'on peut être rassurant et respectueux du corps physique des petits êtres fragiles comme les chats.

Pour de plus amples renseignements, voir le livre "Chats, résoudre les soucis de comportements".

Voir (voir Chatons, Adoptez-adulte, et Errant), Nouveau chat et Intégration, Utilité.
Rubriques associées : Humanitaire, Education, Cadeau.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y