Accueil

Livres de Jardins félins sur Amazon.fr

« Chats au jardin »

(Solutions aux soucis de chats pour la tranquillité de tous !)

5 €

(livre électronique)




Le guide des amis des chats :
Le chat malade
Soins du chat malade
Soigner les chats Proteger la santé des chats
Attitudes inhabituelles
Examiner un chat : Premiers soins
Ventre
Bouche
Parasites
Oreilles
Peau
Yeux
Nez
Stress

Si vous ne trouvez pas dans ce livre toutes les réponses à vos questions sur la santé des chats, écrivez à JARDINS FELINS, à l'adresse foyerfelin@gmail.com.

JARDINS FELINS propose son soutien à tout vétérinaire faisant des études supplémentaires en soins félin.

Choisir d'être client avec eux est la meilleure façon de les remercier.

L'association Jardins félins est toujours heureuse de prendre connaissance de l'adresse d'une clinique avec un vétérinaire spécialisé en médecine féline.

LE CHAT MALADE :

Les maladies n'existent pas, c'est les individus malades qui existent : rien ne sert de vouloir " tuer " une " maladie " car les symptômes font partie des efforts du corps pour éliminer les agents pathogènes (bactéries, virus, et autres parasites seront éliminé au fer et à la mesure si le corps n'était pas déficient dans ses défenses) et protéger les endroits abimés (ex. en diluant les toxines dans le foie, ou en créant des fibres dures autour d'une blessure pour empêcher la destruction des nerfs, ou en créant de la chaleur et de l'inflammation constituées d'un afflux de cellules de nettoyage).

Cause :
La perte de la santé ne date pas de l'apparition de symptômes mais de bien avant, car les déficiences nutritionnelles ont été présentes en amont, et les pathogènes sont toujours là en chacun comme en vous et moi sans pouvoir proliférer, jusqu'à ce que l'environnement du corps leur devienne favorable du à la faiblesse qui résulte après des années d'actions compensatrices du corps comme la redistribution de ressources nutritionnelles trop rares dans une alimentation de malbouffe industrielle.

Bref, nous ne sommes pas en mauvaise santé du fait de se sentir malade, non, on est malade parce qu'on est en mauvaise santé, pour l'avoir abîmée progressivement ou brusquement (car les réparations mobilisent aussi la redistribution des ressources internes, d'où fatigue et baisse des résistances générales après une blessure importante ou un grand stress).

Les symptômes peuvent être différents d'un individu à un autre, même dans un groupe vivant ensemble, même si tous les membres ont subit les mêmes assauts à leur santé (stresses, malbouffe, poisons tel les vaccins, les médicaments pharmaceutiques, les endotoxines occasionnées par la vie et la mort de bactéries en masse, la pollution de leur espace de vie).

Chacun est un individu unique (avec ses prédispositions génétiques et ses liens affectifs personnels, ses attitudes envers les événements, son caractère et sa personnalité, tous cela influant sur son appétit, sa combativité, sa résilience morale, et donc ses réactions cellulaires).

Un facteur causatif en cache un autre, à l'infini, et les tests sont une perte de temps précieuse (souvent meurtrière) et ne sont pas fiables, mais nous pouvons soigner la santé en créant des conditions de vie rassurantes et une écologie interne qui permet au corps de se défendre contre quoi que ce soit et de rétablir sa santé au plus vite (ce qui n'est pas le but de l'industrie soi-disant " système médical " allopathique).

Les chats tombent toujours malades suite à une période de stress, choc, anxiété ou le fait de dormir dans un endroit froid ou humide.

Un grave dérèglement des fonctions des organes est causé par n'importe lequel des poisons tels les pesticides, les produits ménagers, l'antigel, les vaccins, les anti-inflammatoires, les antiparasitaires, les contraceptifs hormonaux.

Les symptômes de dérèglement ne sont pas tous immédiatement évidents au début.

Les symptômes varient selon l'individu et ses points faibles.

Inutile de chercher un microbe à inculper : Un corps sain supporte facilement la présence de bactéries et virus de toutes sortes.

Un corps mal nourri ou stressé va développer des symptômes en rapport avec lui-même, son état émotionnel et chimique, et cela quelque soient les microbes présents.

Les microbes servent à nous signaler l'endroit le plus faible de l'individu, là où un dysfonctionnement se développe, ils nous le signalent avant que ce ne soit trop tard pour restaurer la santé et éviter le dérapage total (cancer, diabète, arrêt d'organe).

Si on supprime les symptômes sans éliminer les causes qui empêchent le rétablissement (anxiété, froid, toxines), les dysfonctionnements vont pouvoir se développer jusqu'à l'irréversible.

Soins :
Les symptômes servent de guides pour soulager la souffrance et orienter les soins spécifiques pour renforcer les défenses systémiques et soutenir les systèmes d'élimination des toxines en les protégeant des pathogènes qui abîment autrement les organes filtrants.

Le chat malade se sent vulnérable instinctivement : donnez-lui un environnement rassurant pour l'aider à récupérer au lieu de s'épuiser à avoir peur. Ainsi vous faites comprendre au chat malade qu'il est en lieu sûr et aimé.

Si le chat présente un des symptômes mentionnés dans la liste des urgences médicales ci-dessus à la section " Faut-il aller chez un vétérinaire ? " n'hésitez pas à consulter un vétérinaire tout en suivant les conseils de ce guide.

Les chats tendent à rester silencieux dans leur souffrance, alors avant que vous vous aperceviez qu'il y a quelque chose, il y a déjà besoin de soins.

Tout retard dans votre perception des symptômes aggrave (parfois irréparablement) l'état de santé et peut raccourcir la vie en diminuant sa qualité.

Le signe qu'un chat est en souffrance aiguë sera l'un des suivants, selon son caractère : Soit le silence et le repli inhabituel, soit les miaulements répétés ou un balancement (très grave et d'urgence vitale), une difficulté pour évacuer les selles ou pour uriner (besoin vital d'intervention vétérinaire).

Si un chat frissonne, amenez-le près d'une source de chaleur, sur une surface élevée d'au moins 30 cm du sol.

Une épaisse serviette de bain pliée sur laquelle s'étendre, et un pull doux en laine ou polaire posé sur lui.

Vérifiez qu'il n'est pas dans un courant d'air.

Laissez à sa disposition un bol d'eau propre.

Si les toxines accumulées dans son corps se libèrent dans la circulation sanguine sans qu'il ait la capacité de les éliminer à la même cadence, il se sentira nauséeux, aura mal à la tête et pourra perdre son tonus si le cœur en souffre, puis coma et mort (donnez donc du charbon activé, voir ci-dessus à " Protection pro-active ").

Observez-le et s'il ne boit pas de lait Whiskas ou lait cru, faites-le boire de l'eau toutes les heures, à l'aide d'une seringue sans aiguille, jusqu'à il boive l'un de ces laits.

Gardez le chat 24/24h dans la maison et vérifiez son bac à litière car s'il y a du sang ou s'il ne crotte pas quand il essaye, il a besoin de soins vétérinaires en urgence.

Voir le cas échéant Soins du chat malade, Empoisonnement, Ventre, Respiration, Examiner un chat, Influenza, Attitudes inhabituelles, Stress, Amour, Diagnostic, Eau, Reins.


SOINS DU CHAT MALADE :

# Un chat malade a besoin de ne pas être manipulé, ni de se sentir mis à l'index.

Soyez présent quand il a besoin de vous et empêchez que d'autres l'accaparent : Ne haussez pas la voix mais faites-les sortir de la pièce pour expliquer le respect dont a besoin une personne malade (que ce soit un homme ou un chat).

Mettez à sa disposition un panier confortable garni d'une serviette de bain ou couverture propre, dans un coin chauffé et tranquille de la pièce où vous passez votre temps de repos ou le coin où vous faites de l'ordinateur (si vous y passez du temps) pour qu'il ressente que vous êtes à son écoute et près de lui s'il a besoin d'aide ou d'être encouragé.

Placez son bol d'eau à côté de son lit, proche de sa tête et placez sa litière à quelques mètres.

# Maintenez-le au chaud, ne le laissez pas sortir dehors, car il va vouloir rester caché le temps d'aller mieux, et vous n'allez pas pouvoir l'aider s'il se cache dehors.

Aussi, s'il se réveille trop malade pour boire et se déshydrate, il ne pourra plus se lever pour revenir et vous l'aurez perdu.

# VÉRIFIEZ QU'IL ÉLIMINE SES CROTTES ET SES URINES, CAR S'IL NE PEUT PAS, C'EST UN URGENCE MÉDICALE.

Un chat urine plusieurs fois par jour normalement et crotte environ deux fois.

Soyez sûr de l'observer faire au moins une fois par jour afin d'être sûr qu'il passe quelque chose, pas juste quelques gouttes, et que c'est jaune, pas orange-rouge.

# Une infection produit beaucoup de toxines (déchets produits par les bactéries) dangereuses qui vont endommager les organes du chat.

Pour les faire éliminer du corps, donnez du charbon activé qui enveloppe les toxines rejetées dans les intestins par le foie, et empêche qu'elles soient réabsorbées au travers des parois de l'intestin fragilisées.

Le charbon-activé s'achète en magasin bio ou pharmacie ; mettez une cuillère à café dans deux cuillères à soupe d'eau ; projetez par gorgée d'un ou 2 ml dans la bouche du chat à l'aide d'un doseur de gouttes ou d'une seringue passant par le côté de la bouche du chat.

Aidez-le à boire s'il n'a pas l'énergie. Car s'il ne boit pas assez, il va se déshydrater rapidement surtout s'il a de la diarrhée.

Chaque heure, faites boire 5 à 10 ml d'eau de source (ou à défaut, l'eau préalablement bouillie).

Servez-vous d'un compte-gouttes ou d'une seringue sans aiguille, visez par le coin de sa bouche.

Attendez pendant qu'il avale après chaque petite gorgée.

# Donnez des PRO-BIOTIQUES (pas des pré-biotiques qui sont vendu dans l'idée de nourrir les pro-biotiques, mais c'est des sucres et vont nourrir toutes les bactéries !)

Les pro-biotiques repeuplent progressivement le corps en bactéries symbiotiques (bénéfiques) d'espèces qui sont bénéfiques pour le corps.

Les bactéries existent depuis des millions d'années et ont accompagné l'évolution de tout ce qui vit sur cette planète (plantes, mammifères, tout), certaines bactéries protègent leur hôte en colonisant le corps sans laisser de place aux autres types de bactéries néfastes, et en créant dans le corps un environnement qui ne convient pas aux autres espèces de bactéries.

Les bactéries symbiotiques dans nos intestins nous aident à digérer, elles créent également certaines vitamines que le corps a besoin pour s'entretenir efficacement (éliminer les cellules endommagés avant qu'elles ne deviennent cancéreux, réparer l'usure des organes).

Les antibiotiques pharmaceutiques sont immuno-suppressifs car ils tuent sans discrimination tous ceux des bactéries qui les sont sensibles.

Pour repeupler le corps de bactéries symbiotiques, choisissez un produit pro-biotique en poudre libre, qui contient plusieurs souches (types de bactéries) à raison de plusieurs billions de bactéries vivants (elles sont " endormis " car séchées, mais " revivables " elles sont activées au contact de la nourriture liquide).

Évitez les produits qui sont pré-biotique, ils ne contiennent pas, ou trop peu, de pro-biotiques, et évitez ceux qui contiennent de la maltodextrine ou autres sucres.

La dose indiquée sur le bidon est d'entretien, donnez le double pour faire la dose thérapeutique pendant le premier mois.

Les chats le consomment facilement dans du lait Whiskas, ou lait cru (non-pasteurisé).

Soit dit en passant pour la santé de tous, qu'il ne faut jamais chauffer du lait car cela rend nocive les graisses, protéines et sucres du lait.

# Dans les situations où le corps est en trop mauvaise santé pour se défendre correctement contre une infection de bactéries (sa fièvre retombe sans avoir éliminé l'infection, les rejets des yeux ou du nez sont purulents, il a des gaz intestinaux, une léthargie anormale, une diarrhée qui dépasse une journée ou des vomissements répétés) il faut aider le corps à restituer sa santé :

Après une journée de charbon activé et s'être assuré qu'il descend 150 ml d'eau dans la journée, commencez les plantes antibiotiques qui soutiennent le travail du système immunitaire (Sida cordifolia/acuta, Ceanothus, Bidens, Isatis, Cryptolepis sanguinolenta, Alchornea cordifolia, Mahonia, Phellodendron, Houttuynia, selon le cas ou la disponibilité des plantes !)

Les antibiotiques pharmaceutiques sont immuno-suppressives comme toutes les pilules blanches et injections.

Vous avez remarqué qu'un chat peut avoir des tiques ou des puces tandis que les autres chats qui vivent avec lui n'en ont pas ?

Les parasites, mycoses, virus et bactéries désagréables ne peuvent profiter d'un corps en bonne santé avec un système immunitaire fort, car un corps sain n'est pas un environnement propice aux agents pathogènes.

S'il ne peut plus manger sa nourriture, proposez-lui des mets nutritifs, comme du poulet, du poisson, des petits pots pour bébés, du foie de volaille crue.

Offrez aussi, si vous en trouvez fraîche, de la menthe à chat, Nepeta cataire (essayez en jardinerie, et sur internet, ou en faites-en pousser dans un pot sur votre bord de fenêtre).

# N'hésitez pas à contacter par téléphone, un ami des chats pour lui dire ce qui ce passe avec votre chat en ce moment (vous en avez besoin et si un ami se lance sur autre chose raccrochez et appelez un autre ami de suite ou envoyez un email à Jardins félins).

Afin de toujours faire de votre mieux, il est nécessaire de se faire remémorer la marche à suivre car les choses les plus élémentaires peuvent nous échapper lorsqu'on n'arrive pas à croire ce qui se passe devant nos yeux. (Voir ci-dessus " Faut-il consulter ? ")

# Le chat est très fragile en Europe car ce n'est pas son environnement naturel.

L'intérieur de nos maisons ressemble davantage au climat de l'habitat naturel où l'espèce a pris existence (aux bords du Nil, auprès des feux des foyers humains la nuit).

L'absence de nourriture, de chauffage ou de sentiment d'être aimé (attention humaine, douceur des gestes en offrant la nourriture et bols d'eau), va occasionner une perturbation affectant d'abord les systèmes immunitaires.

Les antibiotiques, les vaccinations, l'usage de cortisone, ou d'autres pharmaceutiques sont les destructeurs des défenses immunitaires.

Sans ses défenses immunitaires naturelles le chat ne peut plus se rétablir car ce n'est jamais un médicament qui soigne sans que le corps qui se soigne, les médicaments pharmaceutiques forcent certaines chose en frustrant une des activités compensatrices du corps dont les symptômes font peur car on ne sait pas ce qui se passe.

L'industrie pharmaceutique profite de cette peur pour vendre, car ils ne feront pas de profit à nous expliquer les déficiences nutritionnelles, au contraire ils gagnent de l'argent à nous vendre des distractions qui suppriment le symptôme pour nous donner l'impression qu'il n'y plus de problème pendant le corps doit compenser autrement pour sa survie immédiat (d'où les effets " secondaires " embêtants) et c'est alors qu'apparaîtra, après quelques années de développement, un cancer ou un arrêt cardiaque.

Nous devons compenser les carences nutritionnelles de l'individu (chacun à des besoins différentes) car cela va soulager les symptômes sans diminuer la santé.

Cela va éviter au chat de succomber au prochaine passage d'un rhume, influenza, entérite, sous l'effet des endotoxines jumelés avec la toxicité redoutable d'une prise d'antibiotiques ou autre médicament industriel.

En même temps, le nutrition correcte va booster tous les systèmes du corps au lieu de les embêter avec des déchet que sont les repas de malbouffe, et cela va éviter une déprime morale, ce qui est vital car les émotions positives sont la motivation du système immunitaire (qui a pour rôle d'entretenir le corps).

Je ne suis jamais contre quelque chose qui marche tant qu'il n'y a pas d'effet parallèle indésirable, ce que certains appellent les effets " secondaires ", néfastes pour la santé, tandis qu'on peut toujours trouver une option qui marche aussi bien SANS effet indésirable à côté.

On a de nos jours une reconnaissance croissante des remèdes puissants qui ont servi nos ancêtres, car sans cela nous sommes presque tous partis pour passer nos dernières années à lutter contre un cancer ou à exister sans toutes nos capacités mentales et sans joie, à cause des médicaments " pour le cœur " et " contre " les angoisses.

Ces remèdes anciens sont toujours efficaces contre les bactéries, virus et champignons qui font si peur en ces temps où ils sont devenus résistants à tous les antibiotiques et autres concoctions modernes de molécules isolées.

# Voir Faut-il consulter ?, Obstruction, Ventre, Nourriture, Coeur, Caresses thérapeutiques, Comportements, Stress, Reins.


*** Je parlerais des plantes contre les vers sur la page Parasites et pour entretenir la pliene santé de vos chats observez-les tous les jours pour vous assurer qu'ils vont bien, et voir Protection, Securité domestique et Nutrition, puis faire usage de la case "rechercher" si vous soupçonnez un souci.
*** Pour les symptômes (de pietre santé), il y a des plantes qui soulagent, renforcent, rétablissent un bonne fonctionnement, etc. Cliquez selon (ou entrez vos mots dans la case Recherche) : Voir à Douleur, Diabete, Fièvre, Inflammation, Reins, Cystite, Blessure, Peau, Oreilles.

ATTITUDES INHABITUELLES :

Les attitudes inhabituelles sont signes de malaise ou d'inconfort important.

Le changement pourra être subtil ou pourra au contraire déranger, mais un mal-être ignoré a pour résultat un chat malade ou mort.

Il peut soit être plus calme que d'habitude, plus solitaire ou se cacher, soit il se peut qu'il réclame davantage votre attention ou être soudain très affectueux.

Le chat ronronne pour se réconforter et souffre en silence, en espérant que ça passe.

Même s'il ronronne, soyez attentif et sensible à ses mouvements, gestes et réactions, différents de son habitude.

Rappelez-vous qu'il est unique, qu'il compte sur vous, pardonnez-lui ses " bêtises " et dites-lui que vous l'aimez, c'est le moment, et ne le laissez pas tomber maintenant qu'il a besoin de votre aide.

Voir Examiner un chat.

EXAMINER UN CHAT :

Par instinct, le chat dissimule sa maladie ou se comporte comme si de rien n'était.

C'est pour se protéger d'avoir l'air vulnérable ou repoussant.

Toutefois il peut avoir un petit changement de comportement qui dévoile qu'il a un souci.

SOYEZ OBSERVATEUR, EXPRIMEZ ET NOTEZ VOS OBSERVATIONS.

Caressez son ventre : Semble-t-il plus gros qu'hier ? Sa vessie (en bas de l'abdomen), devra être souple et fluide, s'il a une bosse ferme amenez-le au vétérinaire, c'est un blocage.

S'il présente quelques-uns des symptômes suivants, il y a urgence absolue et l'assistance d'un vétérinaire est essentielle :

¤ Il roule les yeux (douleur désespérante).

¤ Il pousse ses pattes et son dos contre les parois d'un panier (plus que juste le temps d'un étirement).

¤ Il soulève une jambe et la garde en l'air (plus que juste le temps de se laver dessous).

¤ Il émet des gémissements réguliers (c'est que même respirer est pénible, par le mouvement des poumons).

¤ Il garde ses yeux ouverts lors qu'il est couché, il a une démarche étrange.

¤ Il stationne devant son eau.

¤ Il pose son ventre sur un sol froid.

Si son ventre va bien, continuer l'examen : tâtez-le à rebrousse-poil au cas où il y aurait un objet piquant ou coupant, commencez autour du cou.

Vous enlèverez soigneusement l'éventuel objet sauf s'il a perforé des tissus profonds et ne vient pas facilement.

Un objet logé ou une plaie béante (plus d'un cm) a aussi besoin d'attention et sutures vétérinaires.

S'il y a une forme inhabituelle, un objet, une rougeur chaude, une bosse, c'est pour le vétérinaire, mettez vite le chat dans un panier de transport et partez pour la clinique vétérinaire.

Saleté sur les poils est peut-être une substance toxique : ne la lavez pas, la laver fera entrer la substance dans son corps par la peau.

Empêchez le chat de se lécher (tenez-le).

Coupez les poils sales à l'aide de ciseaux en protégeant sa peau d'un peigne ou de vos doigts.

Ramassez les poils coupés en vous servant d'un sac en plastique, et emmenez le sac de poils et le chat à la clinique vétérinaire pour savoir de quoi il s'agit.

S'il ne marche pas à sa façon habituelle, a une déambulation oscillante, comme un peu soûle ou maladroite, mettez-le dans son panier de transport et allez directement à la clinique vétérinaire pour un antidote au poison qu'il a pu ingérer (peut-être antigel s'il a été dehors), ou produit de ménage, ou contre les puces.

Dentition : Vérifiez qu'il n'y a pas de mauvaise odeur émanant de sa bouche car c'est un symptôme de problèmes dentaires ou de reins. Le vétérinaire pourra faire un détartrage et enlever une dent pourrie s'il y en a.

Le cœur du chat bat entre 100 et 180 fois par minute normalement : plus vite signale une manque d'oxygénation du corps, (chez les humains c'est le cigarette ou l'anémie) du à un souci de respiration ou un anémie dont la cause est soit une " médicament " pharmaceutique, soit une infection de mycoplasmes souvent associée à un Bartonella ou un Leptospirose, une grande émotion ou une douleur.

La respiration au repos est normalement de 16 à 40 fois par minute.

Peau : Séparez sa fourrure pour regarder sa peau.

Celle-ci devrait être propre, pâle et sans déjections de puces.

S'il y a des points et grumeaux noirs, voir " Soins de sauvetage et suivi " ci-dessus.

Regardez son postérieur, un segment de ver collé aux poils vient d'un vers solitaire.

L'intérieur des oreilles devrait être propre et légèrement ciré, sans déchets noirs.

Si elles sont sales, voir " Soins de sauvetage et suivi " ci-dessus.

Hydratation : Le chat boit chaque jour entre 40 et 70 ml par kilo de poids corporel, minimum 150 ml par chat quelque soit son poids.

Utilisation du bac : Si un chat change ses habitudes d'élimination, c'est qu'il a une douleur et a peut-être un problème de santé qui ne va pas s'arranger sans changement d'alimentation.

Poids : Un changement de poids a pour cause un changement dans sa vie émotionnelle, son environnement, ou l'épuisement des fonctions de digestion, et peut conduire à un problème grave comme le diabète, l'hyperthyroïdie, ou l'insuffisance rénale.

Pour peser un chat sur un pèse-personne, pesez-vous tout seul puis avec le chat dans vos bras et comparez la différence.

Voir Ventre.
Puces, Vers, Entérite, Acariens Eau, Sale, Poids, Faut-il consulter ?, Antigel ou Empoisonnement.

VENTRE :

Située entre les jambes postérieures, la vessie devrait être molle au toucher.

Urgence : Si un chat a le bas-ventre, région vessie, formée, (permettant de sentir la forme de la vessie), c'est qu'il n'a pas pu faire pipi depuis le jour d'avant ou encore plus et que c'est déjà très urgent de l'emmener à un vétérinaire immédiatement, car ses souffrances sont de plus en plus horribles avec chaque minute qui passe.

En clinique d'urgences vétérinaires ceci est considéré comme le plus urgente des urgences, à part la cyanose (besoin d'oxygène).

Symptômes à ne jamais ignorer : Une difficulté à uriner, ou du sang dans les urines.

Causes : La déshydratation est la cause de la formation de cristaux ("calculs") dans l'urine concentrée, qui font saigner les parois de la vessie ; aussi préjudiciable pour les reins, la déshydratation fait que ces derniers laissent passer du sang).

Dans la vessie, le sang coagule à cause de l'acidité de l'urine, formant des filaments qui obstruent la sortie (l'urètre).

Si c'est un chaton qui fait une bruit de crépitements dans sa respiration, il y a la possibilité qu'une tumeur obstrue les voies urinaires et doive être enlevée sinon ses poumons et son ventre se remplissent d'eau et de déchets occasionnant des douleurs et une mort atroce.

Soins : Emmenez-le chez un vétérinaire sans hésitation, car plus un chat reste sans uriner, plus il aurait d'auto-intoxication par l'urée (un déchet cellulaire acide) qui lui abîme douloureusement tout le corps.

D'un moment à l'autre, l'endommagement des reins pourra causer une insuffisance rénale insurmontable, la mort s'ensuivra dans la douleur et la nausée.

Ne donnez aucune médication car toutes surtaxent les reins et aucun bien n'est possible si la voie d'élimination des urines est obstruée.

Ne perdez pas une seconde de plus, emmenez-le au veto, appelez un taxi si vous n'avez aucun transport sur le moment.

Ceci est une urgence que seul le vétérinaire pourra soulager.

Téléphonez au vétérinaire de garde si la clinique risque d'être fermée, pour qu'un vétérinaire soit à la clinique vu l'urgence.

Avec votre téléphone mobile, depuis la voiture, appelez une deuxième fois, pour être sûr que le vétérinaire est en chemin !

Voir Cystite et utilisez des plantes y conseillées.
S'il s'agit d'un autre problème de ventre voir la page Ventre.

Voici Sully, mâle, bleu tigré :

# Helene a remarqué que Sully essayait d'uriner sur le sac de sport de son mari, et elle a refréné sa première impulsion de l'en empêcher, car elle a vu qu'il était perturbé.

Elle l'a observé poursuivre sa tentative et elle s'est demandé quel pouvait être le problème.

Quand Sully eut terminé et s'est déplacé, Helene a vu qu'il ne s'était rien passé, pas une goutte, alors soit il était bloqué, soit une irritation lui faisait ressentir un besoin d'uriner constamment.

Elle l'a donc enfermé dans la salle de bains et appelé le service d'urgence de la clinique vétérinaire (même numéro, hors heures d'ouverture) pour prévenir qu'elle emmenait un chat en urgence.

Elle regardait Sully qui essayait encore d'uriner dans la baignoire et puis à côté du bac, même s'il se comportait normalement, avait l'air heureux (car contente qu'elle lui prête attention), et en bonne santé générale (car ses poils brillés).

En fait, il était bloqué par un calcul.

Le vétérinaire a pu installer un cathéter sonde qui a débouché la voie.

Grâce à une rapide prise au sérieux et traitement immédiat par le vétérinaire de garde, Sully n'a pas eu à souffrir des complications qui auraient suivi, et son hospitalisation fut minimisée.

La vie de Sully a été sauvée car Helene connaît bien son chat et la gravité d'un problème d'urination est la première des urgences dans les cliniques vétérinaires.

Cette histoire montre qu'un maître averti qui prend immédiatement au sérieux une perte de bien-être chez un chat et appelle de suite un service vétérinaire, évite de faire souffrir et minimise les dépenses vétérinaires.

YEUX

Voir la page Yeux, cliquez ici.

NEZ

Voir la page Nez, cliquez ici.

PARASITES

Voir la page Parasites, cliquez ici.

OREILLES

Voir la page Oreilles, cliquez ici.

PEAU

Voir la page Peau, cliquez ici.

BOUCHE

Voir la page Bouche, cliquez ici.

STRESS :

# Causes et symptômes :

# Un stress malsain est un stress qui est prolongé, fréquent ou excessif par rapport aux seuils que l'individu est capable de supporter.

# Les causes de stress excessive pour les chats sont : le froid, être emporté contre leur gré hors de leur territoire, les disputes sur leur territoire, les personnes en colère, les envasions de leur territoire par des inconnus imposants et menaçant (ou qui semblent l'être), les bruits forts, une musique inhabituel ou inhabituellement très fort, être séparé d'une personne ou chat avec qui une complicité s'était installé, être constamment dérangé en dormant ou en mangeant, injections, vue et bruits de chiens, être mal nourri, changements de lieu de vie ou de compagnon, pollution atmosphérique (produits ménagers, fumées, hydrocarbure des voitures, aspirateurs non équipés de filtres HEPA car ils dispersent des microparticules, ainsi que les chantiers de démolition, et ateliers de sciage de pierres), la fatigue, la maladie, une blessure, la peur, une séparation, un choc.

# Le stress est un état de préparation pour faire face aux situations nécessitant de l'action musculaire immédiat pour attaquer ou pour fuir.

Ainsi les ressources du corps son dirigés vers les muscles ; c'est un état qui ne doit pas durer sinon le corps ne digère pas bien (ne profit pas de ce qu'il mange), ne réfléchit pas bien (se fait des soucis en boucle, angoisse), et ne se répare plus, ne régénère plus, les activités de réparation et protection cellulaire font halte (laisse développer un cancer ou autre dégénération).

La production d'adrénaline oriente les ressources du corps vers les muscles en vue de se battre ou de courir, accélère le cœur et la respiration, et crée ainsi une sensation de légèreté et un effacement temporaire des douleurs.

Les émotions prennent le dessus sur la réflexion et le calcul, les peurs et colères surgissent.

On oublie qu'on a faim.

Les chats stressés deviennent maigres et peuvent mourir de l'insuffisance de l'organe le plus affaibli selon l'individu, ou d'une infection bactérienne.

L'état de stress peut durer jusqu'à l'épuisement des ressources du corps, les douleurs reviennent avec le calme ou l'épuisement.

Le stress déshydrate, cela accentue les baisses des défenses de l'organisme (permettant aux agents pathogènes de s'installer) et occasionne divers autres dysfonctionnements dans le corps, car la circulation d'enzymes et nutriments ne peut se faire sans une hydratation suffisante.

Le chat est davantage sujet au stress provenant de son environnement que ne l'est le chien.

Le stress territorial chez les chats provoque des troubles intestinaux avec inflammation (entérite).

Prévention et soins :

# Protégez des stresses pour que ceux-ci ne deviennent pas excessives : donnez de l'attention et de l'écoute sensible, offrir une place pour être tranquille au chaud, donnez des choix d'endroits pour se cacher (comme un haut d'étagères, un haut de meuble, un coin de canapé, un panier de transport, ou un bord de fenêtre, un carton, un étagère), ne le dérangez pas (et ne permettez à personne de le déranger) et ne le tenez pas quand il a besoin de repos (les chats ont besoin de 16 heures de sommeil par jour 16/24 7/7), ne le laissez pas seul quand il a besoin de compagnie, ne permettez pas d'engueulades dans l'espace vitale partagé avec le chat, organisez pour que son chemin vers les bacs de litière ne lui met pas en danger d' " embuscade ", n'introduit pas trop souvent de changement de routine ou d'entourage.

# Faites stériliser.

# Gardez vos chats au chaud.

# Si vous avez un jardin, clôturez-le.

Les chats partagent plus tranquillement un territoire limité qu'illimité, car il le considère territoire neutre à partager comme ils le partagent déjà avec leur humain.

# Soyez plus attentionné pour l'aider à s'y habituer lors d'un changement.

Du temps ensemble 1 à 1 chaque jour.

Ce temps peut être passé à le brosser, le parler, faire une sieste ensembles, le caresser, le câliner, selon ce que chaque chats aime.

# Les chats aiment tous que leur monde reste régulier ; les changements peuvent leur faire sentir que leur statut ou leur territoire est menacé ou instable.

Le stress territorial peut être traité en rassurant les chats avec une présence humaine calme et câline et en évitant de cumuler les changements.

# La nourriture doit être saine pour soutenir la capacité à être calme : lait cru, ou œuf cru, battu dans un peu de lait Whiskas.

# Plantes calmantes : Passionflower (fleur), Camomille (fleur), Valerien, Kudzu, Pulsatilla patens, Passiflora incarnata.

# Ressentez les sentiments que vous voulez faire rayonner de votre personne, et " rendre d'avance ", afin d'agir comme vous voulez être, surtout dans chaque moment difficile, afin d'éteindre toute colère ou peur.

Voir Préparations, Protection = Prévention, Clôture, Entérite, Soins, Choc, Reins, Insuffisance rénale, Déshydratation, Herpès, Emotions, Poils (perte de).



Il y a même une page Santé humain aussi !

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y