Accueil

livres papier qui sont des guides complets sur les comportements, les soins santé au naturel, ou les solutions pour chats errants : soit 15 € ou 25 € (ventes réalisées au bénéfice de l'association)



livres électronique : 2,99 €

Le Guide des amis des chats : E
EAU
ECHANTILLON D'URINE
ECORCHURES
ECRIVEZ-NOUS
ECZEMA
EDITEURS
EDUCATION
EDUCATION CIVIQUE
EDUQUER
EGRATIGNURE
EGYPTE
ELECTROCUTION
ELEVEURS
EMOTIONS
EMPOISONNEMENT
ENCEINTE
ENCLOS
ENERGIE
ENFANTS
ENRHUME
ENTERITE CHRONIQUE
ENTERITE INFECTIEUSE
ENTRETIEN
ENVIRONNEMENT DOMESTIQUE
EPILEPSIE
EQUILIBRE
ERRANT
ETE
ETERNUEMENT
ETUDIANTS
EUTHANASIE
EXAMINER UN CHAT
EXCITATION (excessive)
EXERCICE
EXPERIMENTATION
EXPOSITION

EAU :

Le besoin en eau est de 50 ml par kilo de poids de l'animal, repartis au cours de la journée.
Un chat de 5 kg a besoin de 250 ml d'eau par jour.
L'eau doit toujours être à disposition et agréable au chat, car la majorité n'aiment pas l'eau de robinet et certains n'aiment pas les bols en plastique.
L'envie de boire n'est pas toujours à la hauteur du besoin d'eau, car le chat confond la soif avec la faim du fait que la nourriture originale du chat (viande crue) contient beaucoup d'eau.
La déshydratation chronique passe souvent inaperçue.
Lorsqu'une partie du corps commence à être privée d'eau du fait de besoins plus pressants ailleurs, une douleur se fait ressentir.
L'asthme et les allergies sont aussi des symptômes de déshydratation chronique.
L'eau est la meilleure anti-histamine, calmante, équilibrante.
Le chat est natif du désert (il n'en avait pas en France avant l'invasion Romaine 100 ans après J.C.), alors ils n'ont pas le réflexe de boire quand ils ont soif.
Dans la nature, le chat obtient de l'eau dans sa nourriture (ex. : une souris est composée de 85 % d'eau).
Ils se déshydratent durant leur sommeil surtout s'ils ont mangé des croquettes sèches, et cela aboutit à des maladies graves à plus ou moins longue échéance.
Les spasmes résultent d'une déshydratation chronique et localisée, le manque d'eau empêche le fonctionnement d'enzymes et le transport de nutriments dans le corps.
Le stress déshydrate, ce qui abaisse les défenses de l'organisme.
Dans un corps stressé, des agents pathogènes s'installent entraînant d'autres dysfonctionnements du corps.
Certains chats ne se sentent pas tranquilles pour aller boire de l'eau.
Ils ont peur qu'un autre chat les attaque dès qu'ils baissent la tête pour boire.
Le chat en bonne santé a beaucoup d'eau dans son corps. L'eau garde souple les tissus internes, et sert aussi à la distribution des nutriments vitaux.
Les "électrolytes" pourront manquer à un degré tel qu'il menace la vie d'un chat.
Offrez de l'eau de cuisson de viande, sans sel rajouté.
En général les chats préfèrent boire de l'eau qui coule, c'est pourquoi on peut trouver des fontaines pour chats en vente sur Internet.
Une fontaine pour chat filtre l'eau aussi, ce qui est utile.
Un bon modèle que j'aime est Drinkwell 360, elle est même recommandée par des vétérinaires pour les chats avec des problèmes rénaux, et plusieurs chats peuvent boire en même temps.

Voir Livres Déshydratation.


ECHANTILLON D'URINE :

Un échantillon peut être testé à la clinique pour détecter son pH, l'éventuelle présence de protéine, de sang, d'infection, de sucre ou de cristaux (et de quel type).
Emmener un chat en dehors de son territoire habituel cause des changements rapides de son pH urinaire, alors un échantillon obtenu à la maison sera plus utile.
Pour obtenir un échantillon d'urine : -
1). Videz son bac et nettoyez-le bien à l'eau de Javel, puis au savon (dans cet ordre).
Rincez en le frottant.
2). Bien rincer encore le bac de nombreuses fois.
3). Ne remettez pas de litière, laissez le bac vide.
4). Posez le bac à son emplacement habituel.
5). Glissez un long crayon à papier ou une règle en plastique, sous un bout du bac pour qu'il soit en très légère pente, presque imperceptible.
Indigné ou conciliant, votre chat va faire ce qu'il doit faire, sans litière.
Puis, lorsque le chat est parti, approchez-vous pour verser son urine dans un flacon à couvercle.
Voir Cystite et Urinaire.

ECORCHURES :

Voir Ecorchures sur la page Peau, cliquez ici.

ECRIVEZ-NOUS :

L'adresse est :
foyerfelin@gmail.com
Voir Rôles, Présentation de Jardins félins Protection Adoptions.

ECZEMA :

Voir Eczema sur la page Peau, cliquez ici.

EDITEURS :

Voir Presse, Donateurs.

EDUCATION :

Voir la page Education.

EDUCATION CIVIQUE :

Voir sur la page Education.

EDUQUER :

Voir Cliquez pour Eduquer un chat.

EGRATIGNURE :

Voir Egratignure sur la page Peau, cliquez ici.

EGYPTE :

Voir La grande Histoire du petit félin.

ELECTROCUTION :

Coupez le courant et débranchez la prise de l'appareil avant de toucher un chat électrocuté.
Puis voir Traumatisme.

ELEVEURS :

Si vous connaissez un éleveur (certifié ou clandestin) suggérez-lui de devenir sauveteur de chats de race.
Il pourra faire des adoptions payantes au prix de vente des chats de race.
Il n'y aura pas leurs papier de ligné mais cela n'empêche leur valeur aux yeux d'acheteur non éléveurs.
Le valeur des chats de race abandonnés restera élévé d'autant plus s'il arrête de rajouter des chatons à la population temps qu'il y a des chats de race abandonnés dans les rues et refuges.
C'est la responsabilité de tout éleveur de s'assurer que les animaux qu'ils placent soient stérilisés avant d'avoir l'occasion de se reproduire.
Il y a toutes sortes de races de chat dehors en train de périr à cause du froid, du manque d'occasion sans danger pour boire de l'eau, et du manque de nourriture.
Lorsque les éleveurs font connaître auprès des vétérinaires et refuges leur désir d'agir avec sérieux, ces cliniques et refuges laissent récupérer les chats de race abandonnés sans frais autre que remboursement de stérilisation.
Vous travaillez toujours avec vos races préférées, et c'est véritablement du sauvetage désormais.
La Cat Fanciers' Association a changé ses règles pour permettre aux chatons stérilisés de participer à ses concours.
Les adoptants peuvent se détendre et s'amuser avec leur nouveau compagnon sans avoir à penser à s'occuper de le faire stériliser.
Voir Placer un chat, Adoptions, Placeur.

EMOTIONS :

Voir Emotions sur la page du rubrique, cliquez ici.

Voir Examiner sont état physique, Coeur, Reins, Nutrition, Bonheur, Intuition, Miaulements, Amour.

EMPOISONNEMENT :

Symptômes : Salivation dépourvue d'agressivité, incoordination, vomissements, anxiété, gencives pointées de rouge.
Soins : Si vous suspectez la possibilité d'un empoisonnement, agissez immédiatement en appelant une clinique vétérinaire.
Emmenez-le en taxi si vous n'avez aucun transport sur le moment, car c'est une urgence que seul le vétérinaire pourra soulager.
Téléphonez pour qu'un vétérinaire se rende à la clinique car vous arrivez avec un cas urgent.
Et si vous avez un téléphone mobile, appelez depuis la voiture pour être sûr que le vétérinaire s'y rende en même temps.
J'ai perdu un chat suite au retard d'un vétérinaire qui s'est rendormi !!!
# Si vous trouvez un chat présentant des signes d'intoxication (douleurs abdominales, vomissements, salivation mousseux ou des gencives pointié de rouge...) précipitez-vous chez le vétérinaire, il n'est peut-être pas trop tard (plus vite vous y arriverez, plus il restera de chance de le sauver) et, en dehors des heures d'ouverture appelez pour qu'un vétérinaire s'y rendre immédiatement pour vous y rejoindre.
Centres anti-poison : -
Lyon 04.78.87.10.40.
Paris 01.48.93.13.10.
Nantes 02.40.68.77.40.
Maisons-Alfort 01.43.96.71.35.
Toulouse 05.61.19.39.40.
# Si le chat a peut-être léché de l'antigel, donnez 2 ml d'alcool mais s'il a pu ingérer un de vos médicaments, l'alcool aggravera la situation.
Emmenez le chat à la clinique vétérinaire, avec l'emballage, si vous l'avez, de ce qui a pu être ingéré, et ses vomissures s'il a vomi (ramassez avec un sac plastique) car c'est très utile pour savoir quel poison a été consommé.
# Si un produit est collé sur ses poils, évitez qu'il ne le lèche davantage :
Tenez-le.
Ne le lavez pas, cela fera pénétrer le poison dans la peau.
N'utilisez pas de solvant, car eux aussi sont toxiques.
Enveloppez le chat dans une serviette si vous voulez mais en tout cas tenez-le pour appeler le vétérinaire.
Mettez-lui un collier élisabéthain si vous en avez un dans votre trousse de soins.
Les poils doivent être coupés mais la peau du chat est très fine et souple, alors c'est soit le vétérinaire le fasse, soit vous employez un peigne et coupez les poils qui dépassent du peigne (pas entre le peigne et la peau).
Mettez dans une pochette plastique les poils coupés pour les montrer au vétérinaire, pour que le vétérinaire puisse identifier de quel produit toxique il s'agit.
# S'il y a des points rouges sur ses gencives, il s'agit d'un poison anticoagulant : le vétérinaire vous donnera de la vitamine K.
Vous lui donnerez une nourriture grasse après chaque dose, pour aider l'assimilation (peau de poulet, sardines ou jaunes d'oeufs).
Le traitement doit continuer au moins cinq jours.
# S'il s'agit de nitrate de soude, le remède va être du charbon, de l'acide ascorbique et du Bleu de méthylène (chlorure de méthylthioninium).
# Dans tous les cas vous pouvez faire avaler du "charbon activé" à l'aide d'un compte-gouttes ou d'une seringue : une demi cuillère à café de poudre de charbon activé dans une cuillère à soupe d'eau.
Le charbon activé absorbe en partie les toxines.
Cela aide à empêcher les toxines de traverser les parois des intestins.
Le charbon s'achète en magasin diététique ou biologique (gardez-en toujours dans votre trousse d'urgence).
# Ensuite, si vous la connaissez, ramassez une feuille de Verbascum thapsus, extrayez-en le jus et mettez dans sa bouche 1 à 5 ml (jusqu'à une cuillère à café), au moins une fois par jour.
# Demandez au vétérinare un certificat attestant de l'état de ce chat pour le dépôt de plainte, qui peut être contre "X" si vous ne savez pas qui est coupable.
# Si vous découvrez un cadavre (votre animal ou un autre), demandez une autopsie et portez plainte "contre X" à la gendarmerie ou commissaire de police, parceque ce ne doit pas passer sans bruit sinon l'empoisonneur va penser qu'il ou elle pourra continuer à tuer.
# Si vous lisez ceci à titre préventif, il y a aussi Antigel, Produits ménagers, Oreilles, Puces,
Insuffisance rénale.

ENCEINTE : -

Voir Enfants

ENCLOS : -

Voir Cloture.

ENERGIE : -

Les atomes des molécules de nos corps sont composés surtout d'espace vibratoire, ou énergie.
Cette vibration change selon nos intentions et nos expectations ; est contagieuse pour les personnes sensibles et réceptives ; est plus ou moins forte selon l'intensité des sentiments dont l'énergie est chargée.
Nos vibrations atomiques changent sous l'influence des vibrations de l'entourage (autres personnes, animaux, couleurs, musique, lignes électriques, wifi, mobiles) affectant nos attitudes et comportements.
Si votre humeur change soudainement lorsque vous entrez en contact avec quelqu'un (entendez sa voix, serrez une main, l'embrassez, le caressez ou le tenez), ce sentiment vient de la vibration énergétique de l'autre et signifie ses intentions et expectatives, et non pas sont état de santé, ex. son bonheur de vous voir, son angoisse de vous voir partir s'il a besoin d'être avec vous.
Notez : un grand bonheur, ou un sentiment de confusion, peut cacher un besoin d'aide médicale chez l'autre.
Voir Attitudes inhabituelles, Intuition.

ENFANT : -

Cliquez ici

ENRHUME : -

Voir Coryza.

ENTERITE CHRONIQUE : -

Sur page Ventre : cliquez ici.

ENTERITE INFECTIEUSE : -

Sur page Ventre : cliquez ici.

ENTRETIEN : -

Pourquoi une association pour les chats ?
Parce que les chiens abandonnés sont ramassés déjà avant qu'ils ne se reproduisent, et c'est des chats qui meurent de faim, de froid ou de déshydratation dans les rues, les fermes et les jardins en France, pas des enfants ni des chiens.
J'aide ceux que je vois.
Il y a toujours des types feignants pour dire "il faut d'abord aider les humains" ou ci ou ça mais ils n'aident personne !
Aider un chat abandonné n'empêche pas d'aider autrui, vous pouvez l'aider sur-le-champ sans déranger vos engagements d'aide aux autres.
Pouvez-vous résumer votre enfance et vos efforts humanitaires passés et présents ?
C'est les chats errants dans le jardin qui m'ont montré le civisme et ce que c'est d'être aimé.
J'ai eu un merveilleux apprentissage de l'amitié les premiers 26 mois de ma vie, dans ma cage pour bébé au jardin où j'ai été souvent accompagné de chats errants du coin qui se sont glissés entre les barreaux de ma cage.
J'assure les soins d'animaux et de leurs environnements depuis mes 10 ans, ce qui ne m'a pas empêché d'aider ma maman à tenir un magasin de provisions générales dans un hameau pour aider la population dans les campagnes.
Mes parents ne m'ont jamais aidé ni pour moi ni mes animaux, pas d'argent ni d'effort, ni même un bon exemple : mon père se mettait tous les jours en colère et maltraitait les animaux qu'il avait acheté lorsqu'il voulait faire un mini-ferme, après quelques temps j'avais à chercher les vaches des collines et les traire après le lycée, car elles ne laissaient plus faire mon père ni les traire ni les descendre des champs ; ma mère n'assurait pas les soins de mes animaux pour moi quand je suis partie une semaine avec le collège, au retour j'ai trouvé un couchon d'inde mort.
Enfant j'étais souvent victime de la colère de mon père, qui passe pourtant pour "normal" en public.
Pour cela je n'aurai pas d'enfant, au cas où nos gènes recèleraient des traits de comportement qui pourront resurgir dans un génération futur.
Ma colonne vertébrale déformée et une tendance à me retrouver avec un nerf pincé et la séquelle physique.
Durant mon enfance et jeunesse, j'ai dû limiter mes sauvetages au niveau de ma capacité à les financer, alors, avec ma forte volonté je me suis adaptée aux jobs disponibles : de 5 à 14 ans je travaillais pendant les vacances et les w/e dans le magasin tenu par ma mère (et je n'achetais jamais de bonbons, j'économisais pour mes objectifs) ; à partir de 13 ans s'est ajouté du baby-sitting pour ses amies et pour les familles que je trouvais en passant par les petites annonces ; au lycée je vendais des timbres de collection et autres objets : ayant appris dans le journal l'existence d'une vente aux enchères les samedis matin à 15 km, je m'y rendais à pied et en train, puis, là, j'achetais les objets que recherchaient mes copines du lycée et mes "collègues" détenteurs de petits magasins de revente.
A 16 ans plus de logement, mes parents se séparaient et partaient chacun avec son amant sans un souci pour les enfants !
Les petits boulots ne manquent jamais... ménage chez des particuliers, serveuse à midi, baby-sitting ou plonge le soir, et payent beaucoup plus que les "emplois" inventés par le gouvernement pour empêcher les jeunes de trouver le propore voie.
A mon époch les employeurs qui en ont bénéficié pouvaient abuser car il n'existait aucune règle d'aptitude ni de médecine du travail pour les jeunes.
J'ai des os et articulations très étroits et fragiles alors le nettoyage de boxes de chevaux toute la journée n'était pas conseillé pour moi, d'autant plus que je soignais des animaux quotidiennement depuis déjà six années.
Mon seul confort emotionel était mes chats, et j'étais endeuillé à la perte à 16 ans d'une petite chatte bleu gris tuée sur une route.
Je voulais mourir mais je me suis endormit et à mon reveil j'ai decidais d'utilise ma vie pour trouver un moyen de éviter que les chats ne meurent écrasés sur la route.
En attendant, j'ai continué à aller au travail car je ne savais pas quoi faire.
Maman est disparu quelques jours après, me laissant à la rue à 16 ans, à me geler car entrer était devenu mission suicidaire et je ne voulait pas lui donner le plaisir !
Je n'oublierai jamais non plus les autres chats que j'ai eu l'honneur de rencontrer.
Kelly, Misty, Gingy, Ticky, Blueblob, Fudge, Camey, Niko, Tripod, Droupy, le duveteux blanc aux oreilles jaune, Calinou, Soft, Luna, Muppet, Ramsès, Alice, Mao, Floyd, Boule, Choco, Fouffy, Cindy, ....
Un deuil ne s'atténue jamais, on apprend à vivre avec, et on vit pour enrayer la souffrance autant qu'on peut.
Et on peut !
Même si cela utilise beaucoup d'argent, s'en servir pour faire cesser les souffrances de ceux qu'on aime, est un bonheur, et donne un sens à la vie.
A 25 ans, j'ai fait une chute sur mon lieu de travail (accident pour lequel je n'ai reçu aucun dédommagement, on ne m'a même pas versé mon salaire.)
J'ai tombé dans un coma ce jour là chez un ami et ne me suis pas reveillé durant une semaine puis j'étais paralysé durant 18 mois avec un lent progression vers un usage réduit des membres, et personne n'a porté plainte ou fait une réclamation pour moi et je ne savais pas que cela existé comme possibilité alors je n'ai pas demandé.
J'ai utilisé mon temps pour prendre du recule et trouver des choses que je pourrais faire, toujours dans le même but d'aider les animaux dans le besoin, et j'ai reflechis pour chercher des méthodes d'assurer qu'ils seront soignés même sans mon presence physique car je ne savais pas si mon corps pourra encore vivre des années dans sa condition endouloré.
J'ai du constater que les exploitants d'animaux exploitent également des humains vulnérables, (jeunes si aucun parent ni conseiller protège leurs intérêts, étrangères sans connaissance des règles et contrats qui protègent les ouvriers).
Pour créer quelque chose qui pourra faire durer mes idées après ma disparission, j'ai créé une association et commencé à préparer lettres, conférences, fiches d'information, dépliants pour la stérilisation, qui sont devenus la base du site foyerfelin.free.fr
Pendant les 4 ans suivant, j'ai lutté sans dons, mais j'ai adressé de nombreuses lettres et dossiers aux fondations françaises lucratives que les personnes demandeuses d'aide auprès de mon association croyaient devront m'aider car ils les avaient envoyé leurs dons, et car ces foundations envoyent leurs publicités par tout en France en faisant croire qu'ils aident les animaux où qu'ils se trouvent, mais en réalité ils gardent les dons pour eux-mêmes.
Un salarié dans les bureaux de une fondation (cela considerée réputable du fait que sa fondatrice seule sécourait des animaux), m'a dit que je devrais tuer tous les chats qu'elle a sauvé de la rue afin de ne pas demander une aide à la fondation car les dons restent à Paris sur les comptes en bank de la fondation, c'est foundation politiques pour être sûr que la fondation existera dans le future, et notez bien, l'argent n'est pas de tout destiné à secourir les animaux !
Pas seulement ces salariés n'aident pas les animaux dont la détresse leur est signalée par les personnes prêtes à prêter main d'oeuvre, les fondations ralentissent ces personnes, retardant les secours d'animaux.
Plusieurs de ces organismes riches m'ont demandé d'attendre avant de sauver d'autres chats !
Est-ce si difficile de comprendre que les chats n'attendent pas pour se multiplier ?
C'est la course contre le montre pour les faire stériliser avant tout reproduction supplimentaire.
Je suis disposée à utiliser mon temps ainsi qu'à contribuer financièrement pour accomplir des missions de sauvetage pour secourir les groupes de chats souffrants qu'on a portés à mon attention.
Mais ces organismes avec des stocks de legs et donations cumulés, au contraire de ce que fait croire leurs publicités, n'envoie que quelques emplettes à une poignée de refuges enfin d'entretenir le mythe qu'ils aident autant que possible.
C'est pourtant spectaculaire de faire stériliser tous les chats sans foyer sur un secteur, au moins pour les résidents.
J'ai déjà commencé, il suffit de coopérer avec des bénévoles, mais ce qui manque aux fondations la volonté de faire équipe avec les bénévoles, alors même que ces bénévoles proposent l'essence et l'usage de leurs voitures comme gage de bonne volonté.
Les riches organismes se moquent de la souffrance qu'ils occasionnent aux chats en négligeant de soutenir les efforts de stérilisation des chats dans leur propre villes.
Des millions de chats crèvent chaque année par la négligence des fondations françaises qui se prennent très mal pour assurer une protection animale en France.

Que peut-on faire pour changer leur comportement ?
C'est uniquement les donateurs qui peuvent influencer les foundations, en cessant de les envoyer de dons et en les remplacant dans leurs testements.
Aussi en soutenant, à la place, des associations actives qui organise les logistiques et paye les vétérinaires pour soins et stérilisations de chats errant et en foyer afin de reduire le nombre de morts horribles de chatons et chats sur les routes, quartiers, et dans les fourrières.

De quelle droit ces organismes se déclarent de "protection animale" ?
Ah si, justement c'est une expression floue qui leur sert de bouclier pour ne jamais résoudre la souffrance des animaux domestiques de compagnie.
Afin d'assurer la continuation de leurs salaires, ils vous bercent avec leurs reportages sur des animaux à la mode tandis que les chats dans tous les recoins de nos villes et villages se multiplient et meurent de faim, de froid, de blessures, ou en fourrière.

Alors, comment savoir si un organisme mène une action sérieuse contre la souffrance ?
En se demandant si l'organisme est efficace pour faire cesser le surnatalité et la mortalité surélévée.
Jardins félins dépense l'intégralité de ses fonds sur son but pour faire stériliser et soigner les chats de chaque endroit en s'organisant avec chaque bénévole participant.

Des solutions, n'ont-elles jamais été données par les organismes célèbres ?
Non, les salariés des fondations sont évasifs (de même que les éleveurs) au sujet de la misère causé par la surpopulation.
Si le niveau de l'inefficacité de ces organismes était aussi connu que leurs noms, aucun don ne leur serait adressé.

Quels conseils auriez-vous à offrir aux donateurs ?
1). Prenez un moment pour choisir un organisme en regardant les sites Internet des associations actives.
Choissez d'entre les associations dont la gestion ne vie pas sur ces ressources et qui a besoin de vos dons pour faire plus de stérilisations et aider des chats dans plus de quartiers ou fermes.
Les membres actifs bénévoles à temps complet dépendent de leur famille ou de leur compagnon sinon d'une pension afin de poursuivre leur activité altruiste.
Ils ont besoin de dons cars ils assurent les frais vétérinaires, nourriture, essence, cages de transport, litière, chalet-chat, et autres équipements des sauvetages.
2). Les chats sans foyer sont issus de personnes qui négligent leur responsabilité de faire stériliser les chats qu'ils nourrissent.
Certaines ont peur de la stérilisation, par manque d'information claire.
Vous pouvez en sensibiliser en imprimant les dépliants à poser chez votre vétérinaire, à la mairie et dans des boites aux lettres : Présentation de Jardins félins, Fermes, Six mois, Errant, Né pour quoi, et Vous.
3). Jardins félins est une association d'intérêt général pouvant fournir des reçus fiscaux sur cerfa à l'hauteur du total des dons versé dans l'année.
Votre impôt sur le revenu est réduit de 75 % de ce total.


ENVIRONNEMENT DOMESTIQUE : -

La présence de chats rend plus chaleureux et accueillant l'environnement domestique.
Compagnons par excellence, les chats ont été à chaque fois indispensables à la réussite d'une civilisation humaine.
Les chats tiennent des rôles utiles et leur présence est une source de bonheur pour peu qu'on apporte un peu d'attention à leurs besoins.
Voir Comportements, Produits ménagers, Interdépendance.

EPILEPSIE : -

Si votre chat est en crise, éteignez la radio et la télévision et baissez la lumière dans le mesure de possible.
Restez près de lui et veillez à ce qu'il ne se blesse pas.
Ne déplacez pas le chat, cela risque de prolonger la crise ou d'en provoquer une autre.
Causes : Une accumulation de toxines circulant vers les organes d'élimination (foie, reins, peau, intestins) qui sont déjà saturés par d'autres travaux (destruction d'autres toxines, production de chaleur, gestion de stress).
Toutes ces toxines cumulées proviennent de médicaments, ou de vaccins, de fumées, d'une alimentation entièrement industrielle, ou d'un traitement pesticide.
Symptômes : perte de connaissance, affaissement sur un côté du corps, mouvements anormaux avec souvent les membres étirés, écoulement de salive, d'urine et de matières fécales.
En sortant d'une crise, le chat va être faible, affamé et assoiffé.
Un chat peut avoir une ou deux crises puis plus aucune de toute sa vie.
C'est généralement le cas lorsque la cause était une inflammation temporaire due à une infection générale, un traumatisme crânien ou une première (et unique) utilisation d'un produit antipuces, ou empoisonnement par éthylène glycol (antigel) ou du plomb.
Soins :
# D'abord s'il y a le moindre chance d'un empoisonnement, même qu'il a pu marcher quelque part où ces poisons ont étaient utilisé, cliquez pour lire plutôt Empoisonnement.
# Ayez toujours de le remède Rescue à disposition pour verser une ou quelques goutte dans la gueule du chat.
# Faites de votre maison une zone non-fumeur.
# Ne mettez jamais de la musique qui n'est pas douce et mettez-la à bas volume.
# Ne permettez pas d'engueulade chez vous, ni de personnes qui n'est pas capable de transformer leur colère en langage calm, utile à vous et ceux que vous aimez.
# N'utilisez pas les chats comme excuse pour imposer vos règle de maison, soyez responsable, dites que vos valeurs ne permettent pas que votre maison soit polluée par la fumée, la musique agressive, ni les personnes turbulentes.
# Préparez sa nourriture à base de purées de légumes, avec du poulet, sardines ou un jaune d'oeuf, ajouté si possible une petite feuille de pissenlit crue, finement hachée.
# Avant de commencer un traitement médicamenteux, notez en lieu sûr la date, l'heure et la durée de la crise.
# Si les crises sont très espacées, les effets secondaires d'un traitement seront pires que le mal.
# Aussi, il n'est pas possible d'estimer l'utilité d'un médicament si on ne connaît pas la fréquence des crises avant traitement.
# Si les crises sont fréquentes, une médication anticonvulsive sera prescrite.
La moins toxique sera le Diazepam (valium) et encore, même cela est cause de graves dommages au foie et aux reins pouvant entraîner la mort peu de temps après le début du traitement.
Elle doit être donnée trois fois par jour, pendant au moins six mois.
Après six mois sans crise, il est possible de commencer à réduire la dose petit à petit.
Ne l'arrêtez jamais brutalement, sinon le chat aura des crises longues avec des conséquences très graves, voire mortelles.
# Médicamenter un chat est un engagement important que vous ne devez entreprendre que si vous êtes déterminé à vous montrer complètement fiable.
Voir : Crises

EQUILIBRE : -

Si un chat a des pertes d'équilibre, c'est un symptôme d'empoisonnement.
See Empoisonnement, Antigel et Oreilles.

ERRANT : -

Voir la page Dépliants.

id="Erreurs">ERREURS VETERINAIRES : -

Voir sur page Vétérinaires.

ETE : -

# Vérifiez qu'il n'y a pas de chat dans une serre que vous fermez.
# Mettez deux bols d'eau fraîche au jardin.
Renouvelez un chaque jour.
# Rejoignez le réseau de Contacts de Jardins félins.
Voir Réseau et Comptes-rendus.

ETERNUEMENT : -

Si un chaton éternue, même une seule fois depuis quelques heures, c'est qu'il est infecté et un chaton qui n'a plus sa maman ou dont la maman est malade ne peut survivre une infection, car son système immunitaire n'est pas encore développé.
L'évolution vers la mort peut s'achever en 24 h chez un chaton séparé de sa maman.
Soins  Donnez-lui le quart d'un comprimé de Rilexine 75 mg ou la moitié d'un Baytril 15 mg, le matin et encore le soir.
Ne donnez jamais moins que ces doses même si le chatons ne pèse pas encore un kilo, (même s'il ne pèse pas encore un demie kilo !)
Il l'avalera facilement si vous mettez le comprimé dans une soucoupe d'huile d'olive juste la seconde avant de le mettre dans sa gueule.
Faites tomber le médicament bien au fond de sa gueule, puis tenez-la fermée doucement, en empêchant délicatement le chaton, de l'autre main, de se tortiller ou de partir.
Voir : Coryza, Chaton.

ETUDIANTS : -

Etudiants, nous n'avons pas de leçon à prendre d'individus abrutis pratiquant des actes de cruauté !
La compassion est essentiel pour apprendre à soigner.
Voir Universités et Expérimentation.

EUTHANASIE : -

Pour un chat agonisant, c'est le choix humain, en parlant de la vraie euthanasie.
Ce mot est souvent utilisé à tord, notamment pour cacher l'horreur des tueries de chats errants.
Nous sommes responsables des choix qui assurent le meilleur soin de nos animaux de compagnie jusqu'au bout.
Si quelque chose est en train de le tuer dans le souffrance, choisir l'euthanasie est un acte d'amour.
Etre présent rassure le chat et aide par la suite à voir quelque chose de positif malgré le deuil.
Avant l'euthanasie une injection de Torbugesic (0.20 ml Torbugesic SC) enlève beaucoup de douleurs et dans certains cas peut permettre de passer un moment paisible et prevoir le moment pour éviter de rester dans les odeurs de stress de la salle d'attente.
Cela évite de laisser souffrir pendant que se prépare l'autorisation, et que vous le signez.
Ne sortez pas le chat de son panier de transport s'il y est couché, démontez le panier pour ne pas bouger le chat.
Caressez et remercier votre chat pour le bonheur qu'il a apporté pendant qu'est administrée une anesthésie (moderne et spécifique à l'espèce), attendez 15 minutes en lui parlant doucement jusqu'il soit complètement endormi.
Puis le vétérinaire donne le surdosage dans le coeur, avec une aiguille très fine.
Restez avec le corps, remettez-le dans son panier et emportez-le si la loi de votre pays permet d'enterrer les chats dans les jardins.
Voir Assistance aux Refuges et la page Vétérinaires.


EXAMINER UN CHAT : -

Cliquez ici

EXCITATION (excessive) : -

Diluez dans de l'huile d'olive (une goutte d'une huile essentielle pour une cuillère à soupe d'huile d'olive) des huiles essentielles calmantes de Camomille, Ylang ylang ou Valériane.
Etalez une peu de votre mélange, dans le creux de la main, puis caressez sa tête et sa poitrine ; ou diffusez-en quelques gouttes des huiles essentielles purs, dans l'air en les mettant sur un mouchoir que vous laissez ensuite sécher près d'une source de chaleur dans la pièce.
Voir Comportements

EXERCICE : -

# Les chats font de la "gym féline" : l'exercice que les hommes appellent "faire ses griffes" est essentiel au point qu'un griffoir (poteau en bois) fait partie des accessoires nécessaires.
Cette activité permet aux chats de se détendre.
# Les jeux sont l'autre type d'exercice des chats : chasser une balle de ping pong, une ficelle, un compagnon, le judo des chats (un sport à regarder en étouffant ses rires pour ne pas les distraire !)
Le jeu est un côté important de la vie d'un chat, quel que soit son âge.
# Jouez avec lui pour vous détendre et pour mieux le connaître.
Déplacez un point de lumière sur un mur ; pendez un bout de ficelle en l'air attaché au bout d'une canne pour plus d'effet ; faites sauter sur un surface (sauf si ce habitude n'est pas authorisé par le maitre ou maitresse de la maison) ou un tabouret pour recevoir des caresses, puis allez à un autre endroit dans la pièce, et il descendra pour monter sur l'autre surface.
# Même vingt minutes par jour évitera qu'il s'ennuie ou que sa frustration se manifeste par la surexcitation qui l'amènera à faire des bêtises.

EXPERIMENTATION : -

La culture de cellules et de tissus, la simulation par ordinateur et l'utilisation de base de données résultant d'observation clinique, sont des méthodes fiables, rapides et économiques à mettre en œuvre, et parfaitement éthiques.
Voir Universités, Lettre d'un scientifique et http://www.proanima.fr/.

EXPOSITION : -

Voir La grande histoire du petit félin, Les métiers félins.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y