Accueil

livres papier qui sont des guides complets sur les comportements, les soins santé au naturel, ou les solutions pour chats errants : soit 15 € ou 25 € (ventes réalisées au bénéfice de l'association)



livres électronique : 2,99 €

Le Guide des amis des chats : M
MAIGREUR
MAISONS DE RETRAITE
MALADE
MALPROPRETÉ
MALVA OFFICINALIS
MATHS, MATHÉMATIQUES
MAUVAIS TRAITEMENTS
MÉCHANT
MÉDIA
MÉDIA -- ANALYSER ET CRÉER
MÉDIATEURS
MÉDICAMENTS
MEMBRES
MÉNAGE
MENINGITIS
MENTHE DES CHATS
MÉTIERS FÉLINS
MIAULEMENT
MICHELLE
MICROCHIP
MISÈRE
MORSURE
MORSURES DE SERPENT
MORT (LA)
MOUSTIQUES
MOUCHES
MYTHOLOGIE

MAIGREUR :

Causes : déshydratation, insuffisance rénale, gingivite, diabète avancé, ou hyperthyroïdie.
Si un chat est maigre et frileux bien que vivant au chaud, donnez Silicea 9CH deux soirs par semaine.
Si un chat consomme beaucoup d'eau et maigrit malgré un bon appétit montrez-le à un vétérinaire pour faire vérifier qu'il n'a pas de diabète.
Voir Déshydratation, Insuffisance rénale, Gencives, Diabète, Hyperthyroïdie.

MAISONS DE RETRAITE :

Cliquez ici pour la rubrique "Maisons de retraite" sur la page "Citoyens".

MALADE :

Cliquez ici

MALPROPRETE :

Cliquez ici pour les réponses.

MALVA OFFICINALIS :



MASSAGE :

Voir Caresses thérapeutiques.

MATHS, MATHÉMATIQUES :

Cliquez ici.

MAUVAIS TRAITEMENT :

Tous mauvais traitement ou acte de cruauté est puni par la loi !
Si vous êtes témoin de tels actes, contactez aussitôt la mairie afin d'apporter votre témoignage.
En l'absence de réaction immédiate, contactez la gendarmerie qui fera effectuer les contrôles nécessaires.
Prenez des photos et, si possible faites établir un certificat par un vétérinaire, ou recueillez des témoignages.
Puis vous retournerez à la gendarmerie ou commissariat pour déposer plainte.
Si ces autorités ne réagissent pas, adressez votre requête au Procureur de la République.
Adressez ensuite la copie de l'intégralité des pièces à une association pour la protection juridique des animaux.
Voir La loi.

MÉCHANT :

Voir Méchant sur la page Aggressive, cliquez ici..

MÉDIA :

Voir sur la page Presse.

MÉDIA -- ANALYSER ET CRÉER :

Voir Education civique.

MÉDIATEURS :

Voir Chats dehors, Délégué de Jardins félins Jardin et chat, Politique de ville, Comportements, Violence, Education, Dépliants.

MÉDICAMENTS : -

ATTENTION - Des chats sont morts après l’administration d’un peu d’ASPIRINE ou PARACETAMOL.
Même en dose réduite, le Paracétamol, Doliprane, Efferalgan, Disprine, Aspirine, etc. sont toxiques pour les chats.
Les chats ne métabolisent pas les médicaments comme les humains, parce que les chats ne possèdent pas l'enzyme glutathion peroxydase.
Les salicylés (= aspirine et dérivés) sont éliminés beaucoup plus lentement chez le chat, même un dixième de comprimé, (50 mg) cause des vomissements, la dépression, le coma et puis la mort.
Les médicaments destinés aux humains sont dangereuses pour les animaux.
Même, la majorité des médicaments pour chiens, ne convient pas aux chats.
Le résultat sera douleurs et mort car les chats n'ont pas les mêmes enzymes et éliminent certaines substances différemment.
Lisez bien l'intégralité des notices de médicaments prescrits pour vos chats et s'il semble que celles-ci ne soient pas aussi complètes que pour les médicaments destinés aux humains, renseignez-vous auprès de la clinique vétérinaire, sur les précautions d'emploi et les risques d'effets secondaires.
Les effets secondaires des médicaments autorisés car testés sur des animaux, sont graves et beaucoup sont même mortels.
Anémies : -
D’après Disorders of blood cells, (Oxford Univ. Press, 1991), les catégories de médicaments associées à l’apparition d’une anémie aplasique (c'est-à-dire induites par des lésions de la moelle), sont les suivants :
1. Antibiotiques (chloramphénicol, cotrimoxazole, sulfamides, zidovudine (AZT) ) ;
2. Anti-inflammatoires, (indométacine, phénylbutazone, oxyphenbutazone, pénicillamine, piroxicam, sulfasalazine) ;
3. Antidépressifs (chlopromazine, dotiépine) ;
4. Antimalariques (amodiaquine, mépacrine, pyrimétamine) ;
5. Antithyroïdiens (cardimazole, thyouracycliques) ;
6. Anticonvulsivants (phénitoïne)
Portant, en Europe sont autorisés : 11 médicaments à base de chloramphénicol, 7 à base de phénylbutazone, 1 contenant de l’oxyphenbutazone (le fameux Tandéril de Ciba, impliqué dans les années 1980 dans un scandale de portée mondiale ; actuellement ce médicament est vendu sous forme de pommade ophtalmique), et 3 médicaments à base de piroxicam.
Ces médicaments (et d’autres) peuvent provoquer d’autres formes d’anémie, comme par exemple l’anémie mégaloblastique.
Parmi les médicaments provoquant une anémie mégaloblastique se trouve le metotrexathe, le trimatoprim, la phénitoïne, l’azatioprine, le fluoracile, et la zidovudine (mieux connu sous le nom d’d'azidothimidime : AZT ).
L’anémie sidéroblastique est causée par des antituberculeux comme l’isoniazide, la pyridoxidine, le chloramphénicol, la phénacétine, etc.
Les anémies hémolytiques (provoquant la rupture de la membrane des globules rouges avec pour conséquence leur destruction et le passage de l’hémoglobine dans la plasma), peuvent être provoquées par les tétracyclines, céphalosporines, méthyldopa, lévodopa, fludarbine, chlorpropamide, methotrexate, chinidine, rifampicine, cyclosporine, mitamycine, etc.
Autres anormalités sanguines :
La diminution et / ou la disparition des globules blancs (leucocytes), est très fréquente à la suite de l’absorption de médicaments, d’irradiations ou de l’exposition à certains solvant industriels (toluol, benzol, etc.).
Parmi les médicaments en cause, se trouvent le pyrazolone (aminophénazone) et tous les dérivés pyrazoloniques (donc toute une pharmacopée d'analgésiques, d'antipyrétiques, et d'anti-inflammatoires), les sulfamides, les sels d’or, etc.
Les thrombocytopénies (des diminutions anormales des plaquettes du sang), sont signalées à la suite de la prescription d’un grand nombre de médicaments tels l’or, l’héparine, le méthyldopa, la quinidine, les sulfamides et plusieurs antibiotiques (rifampicine, etc.).
Une forme particulière de thrombocytopénies est le purpura thrombotique, signalé à la suite de l’absorption de ticlopidine, (prescrit pour soigner une autre affection iatrogène), c'est les occlusions des vaisseaux en cas d’intolérance à l’acide acétylsalicylique.
Maladies pulmonaires :
Souvent provoquées par des médicaments issus de l’expérimentation animale.
Au mois de décembre 1996, la publication médicale Adverse Drug Reaction Bulletin a consacré un numéro entier aux maladies pulmonaires provoquées par des médicaments !
Pneumonie - Parmi les médicaments qui la provoquent, on peut trouver la bléomycine, la sulfasalazine, la pénicillamine, l’aniodarone, et l’or.
Hémorragie pulmonaire - provoquée par des traitements longs à base d’anticoagulants et de pénicillamine.
Les symptômes peuvent se manifester 2, 3 ou 5 ans après le début de traitement.
Dans les cas observés en clinique, les patients sont décédés 3 jours, 3 semaines ou 3 mois après les premiers symptômes.
Lupus (dermatite avec ulcérations cutanées) - La maladie se développe par des manifestations pulmonaires.
Provoqué par l’hydralazine, la procaïnamide, la sulfalazine, l’alpha-méthyldopa, l’isoniazine, et la phénitoine.
Oedème pulmonaire - L’oedème est un état pathologique caractérisé par l’accumulation de liquides dans les espaces interstitiels des tissus et dans les cavités séreuses.
Il peut se manifester aussitôt après l’absorption de naloxone, de beta-antagonistes, d’d'hydrochlorothiazine, de déféroxamine, de carbamazétine, de cyclosporine, d’halopéridol, etc.
L’aspirine, prise à des doses excessives (pour le sujet), peut provoquer un oedème pulmonaire, un oedème cérébral et une protéinurie.
Pneumopathie interstitielle - Provoquée par l’or, l’amiodarone, le methotrexate, la nitro-furantoine, etc.
Fibrose pulmonaire - Provoquée par, le busulfan, la bléomycine, la ciclophosphamine, l’aniodarone, l’or, la sulfasalazine, etc.
De nombreux patients qui contractèrent une pneumopathie interstitielle, développèrent ensuite une fibrose pulmonaire.
Eosinophilie pulmonaire - c’est un accroissement anormal des granulocytes éosinophiles dans le sang.
Provoqué par les sulfamides, la pénicilline, la tétracycline, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, (pyroxicam, haproxène, ibuprophène), la sulfalazine, etc.
Certains patients guérissent après l’interruption du médicament incriminé, d’autres en meurent ou absorbent d’autres médicaments au rique d'encore plus d'effets secondaires nocifs.
C’est la même vieille histoire qui se répète avec tous les médicaments issus de la vivisection.
Comment est-il possible que les gens n’apprennent jamais cette dure leçon ?
Antiarythmiques - La revue scientifique américaine The Medical Letter (No. 982, 15 novembre 1996) a publié les mots suivants :
"Les médicaments antiarythmiques peuvent eux-mêmes provoquer des arythmies avec issue fatale. Certains parmi ces médicaments, s’ils sont administrés à certains patients, augmentent la mortalité au lieu de la réduire."
Voici les noms de quelques-uns des antiarythmiques : Bétabloquants, adrénergiques, (propanolole, acébutolole, esmodole), calcium antagonistes, (vérapamil, diltiazem), quinidine, procaïnamide, disapyramide, flécinide, propaphanon, moricyzine, adénosine, lidocaïne (et analogues), amiodarone, salol, ibutilide et leurs effets secondaires : Hypotension, décompensation cardiaque, dépression cardiaque, oedèmes, blocage de la conduction cardiaque, arythmies cardiaques, tachycardie grave, fibrillations ventriculaires, bradycardie (parfois mortelle), toxicité pulmonaire, fibrose pulmonaire, fibrillation, douleurs thoraciques, bronchospasme, troubles de la respiration, dépression, bronchospasme, agranulocytose, pneumonie, arthrite, troubles des articulations, impuissance, myalgies, lupus, vertiges, céphalée, état confusionnel, étourdissement, neuropénie, troubles de la vue, endommagement de la cornée, bouffées de chaleur, crises épileptiques, tremblements, psychose, cauchemars, neuropathies, piastrinopénie, troubles gastro-intestinaux, nausée, vomissements, diarrhée, constipation, troubles hépatiques, granulome du foie, nécrose hépatique, toxicité hépatique, hépatite, hypoglycémie, maladies de la thyroïde, coloration bleu-gris de la peau.
Tous les médicaments mentionnés ont été mis au point avec des expériences sur les animaux.
Anticonceptionnelles : Ces pilules contenant du desogestrel et du gestodenum présentent un risque double de thrombose.
Les produits sous accusation, autorisés en Suisse, sont les Gynena, Melvane, Minulet, et Tri-Minulet, Graciel, Larvelon, Mercilon, et Ovidol.
La pilule Gynera (produite par Shering) a été l’objet d’un scandale en 1995 à la suite d’une trentaine de décès de jeunes femmes en Grande-Bretagne.
Les anticonceptionnels contiennent aussi de l’oestradiol, un oestrogène de synthèse.
La littérature médicale a indiqué que les contraceptifs contenant des oestrogènes provoquent des cancers, surtout des tumeurs du vagin et de l’utérus.
La progestérone aussi ne se limite pas à causer des thromboses : elle est soupçonnée de provoquer le carcinome de l’utérus.

Tests inutiles :
Il y a des médecins qui prescrivent des analyses et des interventions inutiles et qui obligent le patient à se soumettre à des séries d’examens superflus.
On parle aussi des faveurs réciproques échangées entre médecins : envoyer des patients pour des contrôles et des examens chez certains collègues, et que ces derniers font de même.
Les patients, au lieu d'être bien soignés, sont bousculés d’un cabinet à un autre, sans aucune nécessité.
Chaque année les universités nous font cadeau de 600 à 1000 nouveaux médecins, qui entrent dans la profession.
Le nombre de personnes malades est en augmentation, les médecins préexistants et nouveaux continuent de travailler sans ressentir ni crise économique ni chômage.
Des médicaments prescrits par des médecins, provoquent des maladies iatrogènes graves et parfois irréversibles.
Les vaccins aussi ont des conséquences handicapantes.
Au moins 60 % des maladies, et au moins 30 % des hospitalisations sont la conséquence de l’usage de médicaments !
L’erreur de base est une recherche inutile et dangereuse : la vivisection.
Il est évident que c’est seulement avec une recherche sérieuse, efficace et à la mesure de l’homme que l’on peut mettre sur le marché des médicaments qui guérissent au lieu de handicaper.
Hépatite B : Tous les malades atteints de sclérose en plaques qui sont soignés dans le service de neurologie de l'hôpital de la Salpetrière à Paris avaient été vaccinés contre l'hépatite B.
Voir Trousse de secours, Universités, Malade et Morsure.

MEMBRES :

Voir Bulletin d'inscription, et Activités bénévoles.

MÉNAGE :

Voir Produits ménagers.

MENINGITIS :

Voir Meningitis sur la page Oreilles, cliquez ici.

MENTHE A CHATS :

Voir Nepeta cataire.

MÉTIERS FÉLINS :

Note aux professeurs : JARDINS FELINS propose des prépas de cours qui illustrent les matières scolaires pour trois catégories d'âge (5-11 ans, 11-14 ans, 14-18 ans) : Voir Education.
Note aux bibliothécaires : Une exposition sur les métiers félins pourra se composer d'illustrations, bandes dessinées, poèmes, photos, histoires vraies, oeuvres d'art et dépliants.
Elle pourra traiter des métiers suivants avec leur pertinance qux chats : -
~ les produits et commerces prospères grâce à leur thème félin : le sucre "Félin pour l'autre", les cafés "le chat noir" (de Paris, d'Angoulême...), le savon "le chat", le salon de thé "La tarte aux histoires", les magasins "Covent Garden", "La Galerie du Chat", "La fermette", "La ruelle des chats de Troyes", le "Musée du chat", le studio photo "Photomatou", la crêperie "Au chat gourmand", le vignoble "Klur", la garderie d'enfants "La maison des chats", il y a aussi des hôtels pour chats, et des magasins ainsi que des hôtels qui sont agrémenté de chats stérilisés heureux qui adoucissent l'ambiance et rendent attachantes ces entreprises, .... ;

~ les associations de chats hospitaliers : le bonheur guerrit alors un chat "bien partout" est amené par son maître en visite à des enfants et convalescents en milieu hospitalier. Pour exemples cherchez PAT CATS dans Google.
~ les artistes inspirés par leur passion des chats : dessinateurs, photographes, journalistes, sculpteurs, peintres, aquarellistes, tricoteurs, couturiers, (voir liste d'exemples dans La grande histoire du petit félin);
~ les comportementalistes félins, ou conseillers en psychologie féline (connaissent le langage des chats, la morphologie des caractères, l'interaction des chats avec l'environnement et entourage, et la socialisation des chats), ... Voir Socialisation, Langage, Interdépendance et Comportements.
~ les professeurs qui souhaitent transmettre leurs connaissances sur l'histoire et entretien des chats : voir Chats dehors, Education, Fermes et La grande Histoire du petit félin, Egypte, le chat à travers 9000 ans de histoire humaine.

~ les infirmières vétérinaires spécialisées en soins chats.
~ les cliniques vétérinaires chats.
~ les animateurs de groupes d'enfants amoureux de chats : contes d'histoires, déguisements, théâtre, stands avec dépliants.
Voir Dépliants et Histoires.
~ les gardiens de chats : s'occuper des chats des particuliers le temps de leur vacances.
Voir http://Dogsitting.fr et Vacances.
~ les décorateurs à thème de chats : décoration professionnelle basée sur des personnages de chats cinématographiques, ou ses propres styles de chats ;
~ les photographes libéraux spécialisés dans les chats : Ex. Photomatou ;
~ les conteurs professionnels des histoires de chats dans les soirées spécialement organisées à entrée payante ;
~ les maisons de retraite autorisant les personnes âgées à emménager avec leurs chats (voir Logement) ;
~ les maisons de retraite ou hôtels pour chats.
Voir Retraite pour chats) ;
~ les bénévoles d'associations pour la valorisation des chats et contre les fluctuations annuelles de population, ce sont des bénévoles professionnels (ils sont au RSA, ou ont une pension ou le soutien d'un partenaire ou d'une rente), ils aident d'autres citoyens à porter secours aux chats dont la vie est en danger.
Voir Amis de JARDINS FELINS, Action.
.
Voir Assistance.
~ les foyers d'accueil de chats (femmes (ou hommes) au foyer) : ils soignent des chats qui ont perdu leurs maîtres (Retraite félin et autres foyers félins).
~ les jardiniers qui aiment voir des chats : ils sont employés de maisons de retraite, châteaux, hôtels, écoles, collèges, universités, restaurants, hôpitaux, usines, voir jardin félin ;
~ les constructeurs de Chalets à chats : Voir Chalet à chats.

MIAULEMENT :

Il vous appelle à chaque fois qu'il vous sait près ?
Vérifiez que son chemin n'est pas bloqué par une porte ou clôture, qu'il peut avancer (n'est pas blessé) et qu'il ne soit pas bloqué sur place par une douleur.
Ne l'appelez pas tant que vous n'êtes pas du même côté de la route que lui.
Rassurez-le d'une voix douce que vous faites tous ce qu'il faut pour qu'il soit à son aise et pour que vous passiez du temps ensemble.
Prenez un moment pour le caresser et le câliner, ou jouer ensemble.
Un chat qui pleure en se cachant a peur de quelque chose.
Voir Amour, Ventre, Empoisonnement, Boiterie, Intuition.

MICHELLE : -

Voir Qui sommes nous ? sur la page Amis.

MICROCHIP : -

Voir Puce électronique.

MISÈRE : -

La misère des chats errants c'est le froid qui affaiblit les reins, la reproduction (reduit radicalement les chances de survie), les bagarres (initié par les mâles non-castrés), la gale des oreilles (acariens), les problèmes dentaires, la faim, la malnutrition, les parasites intestinaux, les chasseurs, la fourrière, les trafiquants, les chiens non maîtrisés, les félinophobes.
Voir Errant, Reins, Reproduction, Eau, Oreilles, Dents, Vers, La loi.

MORSURE : -

N'utilisez pas d'antiseptique prévu pour les humains !
Lavez une blessure avec de l'eau de lavande ou un autre hydrosol.
L'hydrosol de lavande, est un calmant, un antidouleur et un désinfectant tout en un.
Puis, appliquez une feuille broyée de Verbascum thapsus ou de la poudre d'argile verte.
Si vous soupçonnez une infection, voir un vétérinaire pour des conseils et antibiotiques.
La douleur fait mordre !
Le chat a déjà plus de douleur que vous, vous avez plus de surprise que de mal !
Il n'est pas dangereux d'être mordu par un chat :
Un médecin prescrira des antibiotiques seulement si la perforation est très profonde.
Voir Morsure de serpent, Hydrosol, Infection.

MORSURES DE SERPENT : -

1). Inondez l'endroit de la morsure de quelques gouttes d'huile essentielle de Patchouli ; ne frottez pas ne touchez même pas.
2). Ensuite, mettez une goutte de Rescue Remedy dans sa bouche pour qu'il garde son calme.
3). Mettez de l'eau propre à sa disposition.
4). Mélangez du charbon activé à sa nourriture. Sinon, faites le boire à la pipette un peu d'eau mélangée à une demie cuillère à café de charbon activé.
Toujours avoir dans votre trousse de secours.
Il s'achète dans les magasins diététiques.
5). Le soigner car Malade

MORT (LA) : -

Peut-être votre doux minou s'est retiré de ce monde.
Je sais que c'est dur et dur aussi de se dire que d'autres chats crèvent sans même que quelqu'un tente de leur trouver des solutions.
Notre perte nous rappelle cela, et notre impuissance car nous ne pouvons pas être partout à la fois, mais rien ne nous empêche de trouver le courage d'aider comme on peut, ceux qu'on peut.
Et ce qui fait du bien est d'aider comme on peut, et de sentir les ronrons de bonheur de ceux qui nous sont les plus proches.
Et la chatte abandonnée que vous faites stérilisée aussi tôt que possible ne souffrira plus le stress d'être chassée des territoires des autres, elle ne subira pas une grossesse, la faim, ni mourir douloureusement de froid ou sur la route.
Elle ne fera pas de chatons au coin d'un jardin pour les voir mourir de faim, ou écrasés dans le rue à défaut de territoire.
Voir Errant, Ferme, Action de Jardins félins.

MOUSTIQUES : -

Les moustiques sont repoussés par l'odeur de Nepeta cataire.
C'est beaucoup plus efficace que la citronnelle.
Elle marche contre tous les autres insectes.
Voir Puces, Acariens, et Nepeta cataire.

MOUCHES : -

Attention : Les mouches à viande attaquent ! Elles pondent dans une plaie ou sur des poils souillés.
Les chats blessés ou malades sont vulnérables à cette agression au printemps, en été et à l'automne.
Lorsque les oeufs éclosent, ils se nourrissent de la chaire vivante du chat et libèrent une toxine dans son sang qui peut s'avérer fatale si le chat est affaiblit.
Soins : Précipitez-vous à la clinique vétérinaire ; là une infirmière retirera les asticots, nettoiera la plaie, et prescrira des antibiotiques adaptés.
Essuyez d'hydrosol de Nepeta cataire autour de la plaie pour repousser les mouches (ou utilisez un mélange d'une goutte d'huile essentielle de Nepeta cataire dans une cuillère à café de huile de coco ou d'olive).
Gardez le chat dans la maison.
Continuez à nettoyer, ce peut sembler long mais vous allez enlever tout les larves et oeufs de mouche.
Repousser les mouches à l'aide de fueilles de sereau froissées prés de vous ou de l'huile de macération de Millepertuis, qui est une bonne pansement de blessures et repousse les insects.

MYTHOLOGIE : -

La déesse Norse, Freya, avait deux chats pour tirer son chariot.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y